Maroon 5 à la mi-temps du Super Bowl dimanche : la polémique en 5 actes

Les cinq du groupe de rock américain Maroon 5, assureront la mi-temps du Super Bowl 2019.
Les cinq du groupe de rock américain Maroon 5, assureront la mi-temps du Super Bowl 2019. (Lisa Lake / Getty / AFP)

Assurer le show musical de la mi-temps du Super Bowl (finale du football américain), l'un des spectacles les plus regardés aux États-Unis, est un honneur qui ne se refuse pas. Pourtant, des stars telles que Rihanna et P!nk ont décidé de dire non pour l'édition 2019 prévue ce dimanche 3 février. Car la controverse raciale déclenchée en 2016 par le joueur Colin Kaepernick n'est pas retombée.

1.
Le geste de Colin Kaepernick contre les brutalités policières
En 2016, Colin Kaepernick, l'ex-quarterback de San Francisco, refuse de se lever et met un genou à terre lors de l'hymne américain entonné avant chaque match aux États-Unis. Il veut ainsi dénoncer les violences policières contre les Noirs et les minorités.


Après avoir mis fin à son contrat avec les 49ers de San Francisco, il se retrouve écarté du championnat et finit par porter plainte contre la NFL, la Ligue de football américain. Loué par Amnesty pour son activisme, il devient une des bêtes noires de Donald Trump qui appelle en 2017 à renvoyer tous les joueurs qui l'imiteraient en mettant un genou à terre.
 

Colin Kaepernick en décembre 2016 avec les San Francisco 49ers.
Colin Kaepernick en décembre 2016 avec les San Francisco 49ers. (Scott Cunninggham / Getty / AFP)
2.
La NFL peine à trouver une tête d'affiche et annonce Maroon 5

En 2017, le rappeur Jay-Z, grand soutien de Kaepernick, décline la tête d'affiche du Super Bowl, qui divertit à la mi-temps du match plus de 100 millions de téléspectateurs. "J'ai dit non au Superbowl/Vous avez besoin de moi, je n'ai pas besoin de vous", rappe-t-il ensuite en 2018 en duo avec sa femme Beyoncé dans le hit "APES**T.", (dont le clip a été tourné au musée du Louvre).

Cette année, des stars comme Rihanna, P!nk ou Cardi B ont refusé, selon plusieurs médias, de succéder à Madonna, Michael Jackson ou encore les Rolling Stones en tête d'affiche du spectacle de dimanche pour cette finale entre les New England Patriots et les Los Angeles Rams.

Depuis que la NFL a annoncé que Maroon 5, un groupe de pop-rock majoritairement blanc aux chansons apolitiques, serait la tête d'affiche de la mi-temps du Super Bowl 2019, les appels au boycott de la finale se sont multipliés. D'autant que la finale se joue cette année à Atlanta, ville à majorité noire du sud américain.

3.
Les appels au boycott

Une pétition sur le site change.org appelant Maroon 5 à se désister en solidarité avec Kaepernick avait réuni plus de 112.000 signatures vendredi.

"Tant que la ligue (de football américain, la NFL) ne changera pas de politique et ne soutiendra pas le droit constitutionnel des joueurs à manifester, aucun artiste ne devrait travailler avec la NFL," affirme la pétition.

Pour Vic Oyedeji, qui a lancé la pétition, le boycott est la seule façon de faire bouger la NFL sur ce dossier qui divise les Américains. 

Les rappeurs Travis Scott et Big Boi (de Outkast) ont accepté de jouer au Super Bowl 2019.
Les rappeurs Travis Scott et Big Boi (de Outkast) ont accepté de jouer au Super Bowl 2019. (Kevin Winter et Araya Diaz / Getty / AFP)
4.
Les artistes noirs ayant accepté de jouer sont sous le feu des critiques
Deux rappeurs noirs, Travis Scott et Big Boi (membre d'Outkast, célèbre duo hip-hop d'Atlanta), ont depuis accepté de rejoindre Maroon 5 à l'affiche, la NFL espérant que leur présence atténuerait la controverse. Mais selon Oyedeji, "beaucoup de gens sont furieux" que le rappeur Big Boi "joue les seconds violons pour des artistes blancs alors qu'Atlanta est majoritairement noire".

La NFL a aussi recruté la légende de la soul Gladys Knight pour chanter l'hymne américain avant le coup d'envoi, espérant contribuer à calmer le jeu. Mais la polémique continue.

Selon certains médias, Jay-Z a tenté de convainvre Travis Scott de renoncer à tout partenariat avec la NFL. Le pasteur Al Sharpton, figure de la lutte pour les droits des Noirs, a lui aussi critiqué les artistes s'associant à la NFL. 
 
Le bassiste de Pink Floyd Roger Waters a demandé publiquement vendredi aux musiciens de Maroon 5 mais aussi à Travis Scott et Big Boi de "mettre un genou à terre sur scène" dimanche, "en solidarité avec Colin Kaepernick" mais aussi "pour tous les jeunes tués" et "pour les mères, pères, frères et sœurs endeuillés." Dans la vidéo ci-dessous postée sur sa page Facebook, il s'agenouille sur scène avec ses musiciens pour l'exemple.
5.
Les artistes programmés trouvent un compromis

Selon le magazine spécialisé Billboard, le rappeur Travis Scott a accepté de rester à l'affiche moyennant le don par la NFL de 500.000 dollars (435.000 euros) à une organisation œuvrant pour la justice sociale.

Maroon 5 a aussi conclu un accord avec la ligue de football américain et sa maison de disques pour donner un montant équivalent à une organisation d'aide aux enfants, Big Brothers, Big Sisters of America.

Le coup d'envoi du Super Bowl est prévu à 00h30 (heure française) dans la nuit de dimanche à lundi.

Vous êtes à nouveau en ligne