Katy Perry reconnue coupable de plagiat : Marcus Gray va toucher 2,7 millions de dollars

Katy Perry à Los Angeles (Etats-Unis), le 8 février 2019. 
Katy Perry à Los Angeles (Etats-Unis), le 8 février 2019.  (VALERIE MACON / AFP)

Katy Perry et ses producteurs vont devoir payer 2,7 millions de dollars de dommages et intérêts à Marcus Gray, qui l'accusait de plagiat

Marcus Gray, un rappeur de gospel qui accusait Katy Perry de plagiat, s'est vu adjuger 2,7 millions de dollars et intérêts par un jury de la cour fédérale de Los Angeles.

La chanteuse elle-même va devoir payer un peu plus de 550.000 dollars, son label Capitol Records déboursera 1,2 million de dollars de dommages et intérêts et les producteurs sont aussi condamnés à payer.

A l'issue d'une semaine de procès, lundi 29 juillet, la cour fédérale de Los Angeles avait déclaré la chanteuse coupable d'avoir copié une chanson de rap chrétien, Joyful Noise, de Marcus Gray, sortie en 2009, pour composer son tube Dark Horse, datant lui de 2013. Voici les clips des deux titres :

Sorti en septembre 2013, Dark Horse est resté numéro un des ventes pendant quatre semaines aux Etats-Unis et nominé pour un Grammy. Il plafonne a plus de 2,5 milliards de vue sur YouTube. Marcus Gray avait accusé Katy Perry de plagiat dès 2014.

Expertise contre expertise

Un musicologue indépendant a affirmé que la chanteuse de 34 ans et son groupe avaient bien emprunté les "beats" de Joyful Noise, rapporte Billlboard (en anglais). La défense a contré cette expertise avec son propre musicologue qui a déclaré que Dark Horse contenait des éléments de base communs à d’innombrables mélodies, citant d'autres tubes chrétiens en exemple.

L'avocat de la chanteuse a également assuré que les créateurs de la chanson, dont le producteur Dr. Luke, n'avaient jamais entendu le morceau de rap chrétien en question. Mais les avocats de Marcus Gray ont affirmé que cet argument ne tenait pas étant donné les millions de vues sur YouTube du clip de Joyful NoiseLe jury a estimé à l'unanimité que Katy Perry avait plagié ce titre.

Les litiges sur les droits d'auteur se sont multipliés ces dernières années aux Etats-Unis, comme celui qui s'est conclu par la condamnation de Robin Thicke et Pharrell Williams pour leur tube Blurred Lines (2013). Ils étaient accusés d'avoir enfreint les droits d'auteur de Marvin Gaye pour son titre légendaire de 1977, Got To Give It Up.

Vous êtes à nouveau en ligne