David Gilmour de Pink Floyd vend ses guitares aux enchères : revue de détail d'une douzaine d'instruments

David Gilmour en concert au Royal Albert Hall de Londres le 23 septembre 2015.
David Gilmour en concert au Royal Albert Hall de Londres le 23 septembre 2015. (GOODGROVES/REX SHUTTERS/SIPA / REX)

Laquelle vous fait le plus rêver ? L'emblématique Black Strat, la Gibson Les Paul 1955 dorée sur tranche ou la Fred Gretsch White Penguin de 1958 ? A moins qu'une guitare acoustique comme la Gibson Kalamazoo 1963 ou la Martin D12 vous tente davantage ? Estimées de 300 à 150.000 dollars, voici notre sélection de 12 guitares de la vente Gilmour qui se tient cette semaine à New York.

Les musiciens et les fans de Pink Floyd sont en ébullition: dans un accès de "grand nettoyage" qui devrait servir "à faire du bien au monde" via sa fondation caritative, David Gilmour se sépare de sa collection de guitares ! Cent-vingt de ses précieux instruments, surtout des Fender mais aussi des Gibson, des Gretsch et des guitares acoustiques, sont proposées aux enchères chez Christie's le 20 juin à New York.

Nous sommes allés les admirer fin mars à Londres où elles étaient exposées et deux spécialistes de la maison d'enchères ont répondu à nos questions. Que vous ayez l'intention de casser ou non votre tirelire (la moins chère de la collection est à découvrir ci-dessous), voici de quoi rêver un peu avant les coups de marteau.

FENDER ELECTRIC INSTRUMENT COMPANY, FULLERTON, 1969 AND 1983 A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, STRATOCASTER, KNOWN AS ‘THE BLACK STRAT’
FENDER ELECTRIC INSTRUMENT COMPANY, FULLERTON, 1969 AND 1983 A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, STRATOCASTER, KNOWN AS ‘THE BLACK STRAT’ (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

La superstar : la Black Strat de 1969

La Black Stratocaster est la pièce centrale de cette vente. Sa notoriété a presque dépassé celle de son maître dont elle est synonyme. Elle a même fait l'objet d'un livre, signé de Phil Taylor, fidèle technicien chargé de l'entretien des guitares de Gilmour. Achetée par le guitariste de Pink Floyd en mai 1970 chez Manny's, légendaire magasin de Time Square à New York, elle a été son instrument de prédilection, aussi bien en studio qu'en live, durant quinze ans. Au fil du temps, elle a subi six changements de manche, et a pris quelques coups, notamment sur le côté. "C'est inhabituel, mais dans ce cas précis, le fait qu'elle ne soit pas en parfaite condition ajoute de la valeur", nous explique Caitlin Graham, spécialiste pop culture chez Christie's. "Parce qu'elle a du vécu : David Gilmour l'a utilisée, il en a joué et il a tout essayé dessus".
Où l'entend-on ? Sur tous les albums de Pink Floyd de 1970 à 1983, notamment Meddle, The Dark Side of The Moon, Wish You Were Here, Animals et The Wall. Et notamment sur les hits Comfortably Numb, Money et Shine on You Crazy Diamond et le long solo de Echoes. Elle est aussi sur les quatre albums solo de David Gilmour, qui en a joué également lors du live légendaire à Pompei en 1971 et lors de la réunion de Pink Floyd au Live 8 à Hyde Park en 2005.
Estimation : 100.000 à 150.000 dollars

C.F. MARTIN & COMPANY, NAZARETH, 1969 - AN ACOUSTIC GUITAR, D-35
C.F. MARTIN & COMPANY, NAZARETH, 1969 - AN ACOUSTIC GUITAR, D-35 (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

La favorite : la Martin acoustique D-35 1969

La guitare acoustique principale de David Gilmour depuis 1971, la Martin D-35 est souvent citée par le musicien comme sa guitare préférée et celle avec laquelle il a composé le plus de morceaux, avec Pink Floyd et en solo. "Le guitariste l'a achetée à New York lors de la seconde visite de Pink Floyd aux Etats-Unis", nous raconte Kerry Keane, spécialiste des instruments de musique chez Christie's. "Gilmour s'était rendu chez Manny's, là-même où il avait acheté la Black Strat sur la 48e rue, et où se trouvaient une vingtaine de magasins de guitares à l'époque. Le périmètre attirait des gars qui vendaient des instruments à la sauvette." Et c'est à l'un d'eux que Gilmour a acheté cette guitare, sa plus précieuse puisque, confiait-il à la BBC en 2003, c'est celle qu'il emporterait sur une île déserte.
Où l'entend-on ? D'abord sur Obscured by Clouds (BO du film La Vallée de Barbet Shroeder enregistrée au château d'Hérouville en 1972), où elle était l'instrument de prédilection aussi bien pour Gilmour que Waters. Si elle a servi pour la composition de The Dark Side of the Moon, on ne l'y entend pas. On l'entend en revanche sur Wish You Were Here, et en particulier sur la chanson titre mais aussi sur les albums The Wall, et A Momentary Lapse of Reason ainsi que sur plusieurs albums solo de Gilmour.
Estimation : 10.000 à 20.000 dollars

THE FRED GRETSCH MANUFACTURING COMPANY, BROOKLYN, CIRCA 1958 A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, WHITE PENGUIN, 6134
THE FRED GRETSCH MANUFACTURING COMPANY, BROOKLYN, CIRCA 1958 A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, WHITE PENGUIN, 6134 (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

La plus rare : la Fred Gretsch 1958 White Penguin

Les White Penguins font partie des guitares américaines les plus rares du marché, il n'en a pas été fabriqué plus d'une cinquantaine au total. Elles sont donc exceptionnelles en soi, avant même d'avoir appartenu à un membre de Pink Floyd. Après avoir lancé avec succès la Fred Gretsch White Falcon, une splendide guitare demi-caisse, Gretsch décida d'en fabriquer une compagne "solid body". "Il se trouve que Gretsch fabriquait aussi des batteries", nous explique Kerry Keane, spécialiste des instruments de musique chez Christie's. "Or, dans les fifties et les sixties, les batteries avaient souvent une finition scintillante sur les contours. Du coup, Fred Gretsch a eu l'idée d'utiliser ce plastique laminé pour décorer ses guitares." Ce qui fait son petit effet, indéniablement.
Où l'entend-on ? Peut-être sur aucun album. David Gilmour assure néanmoins avoir "beaucoup joué" sur ce "joli, joli" instrument.
Estimation : 100.000 à 150.000 dollars

GIBSON INCORPORATED, KALAMAZOO, 1955 A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, LES PAUL
GIBSON INCORPORATED, KALAMAZOO, 1955 A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, LES PAUL (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

La dorée sur tranche: la Gibson Les Paul 1955 Gold

"J'ai toujours voulu une Gibson Les Paul", explique David Gilmour dans une vidéo présentant la vente chez Christie's. "Nous recevions régulièrement les listes de guitares en vente autour du monde. Or, un vendeur (du New Jersey) avait une Les Paul 1955 sur sa liste. Elle était entièrement dorée – y compris le dos, les côtés et l'arrière du manche (une rareté NDLR). Je l'ai achetée (en 1978) et je me la suis fait envoyer à Los Angeles où nous travaillions sur l'album The Wall. (…) J'ai toujours adoré cette guitare." A noter qu'un message écrit sur un papier de chewing gum disant "David, je suis ton plus grand fan depuis Saucerful" caché dans une cavité de contrôle, est resté en place.
Où l'entend-on ? Sur le solo de Another Brick In The Wall (Part 2). "Nous l'avons injectée directement de la console sur la bande, sans passer par aucun ampli" et en une seule prise, souligne David Gilmour. On l'entend aussi sur Round and Around (Album A Momentary Lapse of Reason) et sur Poles Apart et A Great Day For Freedom (album The Division Bell).
Estimation : 30.000 à 50.000 dollars

FENDER ELECTRIC INSTRUMENT COMPANY, FULLERTON, 1984 A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, STRATOCASTER, 57V
FENDER ELECTRIC INSTRUMENT COMPANY, FULLERTON, 1984 A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, STRATOCASTER, 57V (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

La seconde favorite : la Fender Stratocaster 57V Candy Apple Red

Excepté la Black Strat, cette Stratocaster rouge est l'instrument le plus intimement lié au son de David Gilmour. Elle a d'ailleurs remplacé la Black Strat pendant une vingtaine d'années. Achetée en 1984, elle fait partie des rééditions vintage de Fender qu'affectionne particulièrement le musicien.
Où l'entend-on ? Sur l'album A Momentary Lapse of Reason puis durant la tournée qui a suivi en 1987 et 1988, notamment au château de Versailles et sur le Grand Canal de Venise. Elle est également présente sur le second album solo de Gilmour About Face et sur la ballade de Paul McCartney No More Lonely Nights.
Estimation : 15.000 à 25.000 dollars

JEDSON, JAPAN, 1974 AN ELECTRIC CONSOLE STEEL GUITAR
JEDSON, JAPAN, 1974 AN ELECTRIC CONSOLE STEEL GUITAR (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

La plus country : La Jedson, Japan 1974 electric console steel guitar

Utilisée pour la première fois par David Gilmour pour One Of These Days sur l'album Meddle en 1971, la steel guitar est devenue l'un des éléments sonores caractéristiques de Pink Floyd avec The Dark Side of The Moon (1973). Lorsque le technicien des guitares Phil Taylor a commencé à travailler avec Pink Floyd, en 1974, une de ses premières missions a été de trouver deux lap steel guitars pour la tournée British Winter car différents accordages étaient nécessaires pour les chansons de la setlist. Pressé par le temps, ne trouvant pas de Fender lap steel, Phil Taylor se rabattit sur deux Jedson lap steel – une crème et une rouge. Celle-ci fut finalement utilisée pour le solo de 3 mn de Shine On You Crazy Diamond (Part VI). Plus amusant, Gilmour se souvient qu'un jour, à une époque où les téléphones portables n'existaient pas encore, il s'était retrouvé enfermé à l'intérieur d'une petite pièce remplie de guitares à la campagne, la poignée de la porte étant cassée. Il ne réussit à sortir qu'en cassant la porte avec cette steel guitar. Bien que rectifiée, elle en porte encore les traces. 
Où l'entend-on ? Sur Shine On You Crazy Diamond (Part VI). Gilmour a aussi été vu avec cette guitare en tournée, notamment pour The Great Gig In The Sky sur A Momentary Lapse of Reason Tour en 1988.
Estimation : 1.000 à 2.000 dollars

FENDER ELECTRIC INSTRUMENT COMPANY, FULLERTON, CIRCA 1954 AND LATER A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, STRATOCASTER, BEARING THE SERIAL NUMBER 0001
FENDER ELECTRIC INSTRUMENT COMPANY, FULLERTON, CIRCA 1954 AND LATER A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, STRATOCASTER, BEARING THE SERIAL NUMBER 0001 (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

L'immaculée : la Fender White Strat 0001

Cette Fender Stratocaster, portant le numéro de série 0001, est sans doute un instrument réalisé sur mesure par Fender à Fullerton (Californie) entre 1954 et 1955. Immaculée certes, elle a bien vécu et est usée à souhait, la couleur marron du bois ressortant aux points de contact. Achetée en 1977 par Phil Taylor, le technicien de guitares de David Gilmour, elle lui a été revendue un an plus tard. "La première fois que j'ai jouée de cette 0001 Strat je l'ai voulue pour son son", confiait Gilmour au Melody Maker en 1981. "Je ne pense pas que ce soit la première vraiment fabriquée (…) mais c'est la perfection faite guitare", précisait aussi le musicien dans un documentaire de la BBC en 2008.
Où l'entend-on ? Sur Another Brick in The Wall (Part 1 et 2)
Estimation : 100.000 à 150.000 dollars

GEORGE WASHBURN, CIRCA 1983 A DREADNOUGHT-FORM SOLID-BODY ACOUSTIC-ELECTRIC GUITAR, MIRAGE DELUXE
GEORGE WASHBURN, CIRCA 1983 A DREADNOUGHT-FORM SOLID-BODY ACOUSTIC-ELECTRIC GUITAR, MIRAGE DELUXE (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

La moins chère : la Washburn acoustique-électrique Mirage Deluxe 1983

Cette guitare a été fournie directement par le fabriquant George Washburn pour le volet nord-américain de la tournée de David Gilmour About Face en 1984. "Le principal danger pour les guitares, c'est la sécheresse. Elles craignent donc les voyages en avion", nous apprend Kerry Keane, spécialiste des instruments de musique chez Christie's. Voilà pourquoi les guitares acoustiques préférées de Gilmour étaient réservées au travail en studio et étaient rarement exhibées sur scène à l'étranger, remplacées par des instruments moins précieux. Cette guitare est la moins chère de toute la vente Gilmour. On y trouve ensuite quelques guitares Takamine dont l'estimation démarre à 1.000 dollars.
Estimation : 300 à 500 dollars

FENDER ELECTRIC INSTRUMENT COMPANY, FULLERTON, 1966 A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, STRATOCASTER
FENDER ELECTRIC INSTRUMENT COMPANY, FULLERTON, 1966 A SOLID-BODY ELECTRIC GUITAR, STRATOCASTER (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

Notre choix sentimental : la Fender Stratocaster 1966

Achetée à l'été 1970 par David Gilmour, cette guitare devrait toucher une corde sensible chez les Français. Le guitariste en jouait en effet lors d'un concert de Pink Floyd au festival Pop Deux de St Tropez le 8 août 1970. Mais aussi à la Fête de l'Huma au Bois de Vincennes le 12 septembre 1970. On l'a compris à ce stade, David Gilmour est un fan des Fender et des Stratocaster en particulier. Mais d'où vient cet engouement ? "La Stratocaster a tendance à renforcer la personnalité de la personne qui en joue", estime Gilmour. Et "ceux qui jouent des Fender sont plus reconnaissables en eux-mêmes que ceux qui jouent d'autres célèbres modèles de guitares."
Estimation : 10.000 à 15.000 dollars

OVATION INSTRUMENTS, NEW HARTFORD, 1976 AN ACOUSTIC-ELECTRIC GUITAR, CUSTOM LEGEND, 1619-4
OVATION INSTRUMENTS, NEW HARTFORD, 1976 AN ACOUSTIC-ELECTRIC GUITAR, CUSTOM LEGEND, 1619-4 (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

La bidouillée : la Ovation acoustique-électrique Custom Legend 1976

Cette guitare a été achetée dans le Connecticut en 1976, juste avant la tournée Animals. Décrite comme "robuste" par Gilmour, elle a depuis servi sur toutes les tournées du guitariste avec Pink Floyd et en solo. Pour elle, il a inventé dès 1977 sa propre version de l'accordage Nashville, qui consiste à remplacer les quatre cordes les plus graves par des cordes plus fines accordées une octave plus haut que la normale. Cela permet de donner à une guitare acoustique un registre plus serré dans l'aigu qui n'interfère pas avec celui de la basse. Dans sa version, les 3e, 4e et 5e cordes sont accordées une octave plus haut et la 6e corde deux octaves plus haut, donnant un son aérien et cristallin.
Où l'entend-on ? Peut-être sur aucun album, bien qu'elle fut notamment présente en studio en 1978 lorsque Gilmour enregistra son premier album solo dans le sud de la France. On sait surtout qu'elle a servi à écrire et enregistrer la démo qui est devenue Comfortably Numb.
Estimation : 3.000 à 5.000 dollars

La spéciale Everly Brothers : La Gibson acoustique Kalamazoo 1963 J-180

Ce modèle, adapté de la J-200, a été fabriqué sur mesure pour Don et Phil Everly des Everly Brothers à partir de la fin de 1962. Les musiciens l'aiment particulièrement comme guitare rythmique. David Gilmour, qui admirait les Everly Brothers depuis l'adolescence l'avait achetée en mars 1979 à Nashville. Dans une interview en 1983 avec Guitar Heroes, il confiait que cette guitare était "une de ses acoustiques préférées". 
Où l'entend-on ? Gilmour se souvient l'avoir utilisée en studio à Los Angeles durant l'enregistrement de l'album The Wall de Pink Floyd en 1979 mais on ignore si elle a été retenue dans le disque final.
Estimation : 10.000 à 15.000 dollars

C.F. MARTIN & COMPANY, NAZARETH, 1971 AN ACOUSTIC GUITAR, D12-28
C.F. MARTIN & COMPANY, NAZARETH, 1971 AN ACOUSTIC GUITAR, D12-28 (CHRISTIE'S - THE DAVID GILMOUR GUITAR COLLECTION)

La 12 cordes acoustique: la Martin D12-28 1969

Achetée à un ami en 1974, cette guitare a "offert" à Gilmour, un jour qu'il gratouillait aux studios Abbey Road, rien moins que Wish You Were Here, "ce qui était très généreux de sa part", reconnait-il. "Je voulais apprendre un peu de tout. Je voulais être capable de jouer les chansons d'Elvis Presley et des Everly Brothers mais j'aimais autant la musique acoustique, le folk et le blues acoustique que le rock'n'roll", souligne le guitariste. "J'écoutais Pete Seeger, Woodie Guthrie et Lead Belly, qui était l'un de mes préférés et un grand joueur de 12 cordes."
Où l'entend-on ? Sur Wish You Were Here, sur Welcome to the Machine, mais aussi sur les albums The Wall et The Final Cut ainsi que sur le titre It's what we do qui figure sur l'album final de Pink Floyd The Endless River.
Estimation: 5.000 à 10.000 dollars

Vous êtes à nouveau en ligne