Mort de Hugues Le Bars, compositeur pour des ballets, films et émissions

Hugues Le Bars à Paris le 25 août 2012
Hugues Le Bars à Paris le 25 août 2012 (Laurence Brunet-Mella / AFP)

Le compositeur Hugues Le Bars, auteur de musiques pour des films, des ballets de Maurice Béjart et des génériques pour la télévision et la radio, est mort samedi 1er novembre à 64 ans, a indiqué mercredi France Culture.

Hugues Le Bars, père du chanteur Féloche, a travaillé sur neuf ballets de Maurice Béjart, dont il était l'un des compositeurs fétiches.

Ce multi-instrumentiste, né en 1950, avait la particularité de mêler les sons réels (voix d'enfants, cris de marchands de rues, bruits divers) aux instruments de musique, un peu comme le faisait Pierre Henry, un autre complice de Béjart.
Les voix de Malraux, Ionesco, Sonia Rykiel...
Hugues Le Bars a ainsi composé des musiques avec les voix d'André Malraux, Maurice Béjart, Eugène Ionesco, Sonia Rykiel et sa fille Nathalie Rykiel, ou encore Patrice Chéreau. Il a aussi signé des musiques de films pour Bertrand Blier ("Les Côtelettes") et Coline Serreau ("Saint-Jacques. La Mecque") ou Jérôme Boivin ("Confessions d'un barjo"), ainsi que des génériques pour la radio et la télévision.

Une de ses musiques les plus connues du grand public était le "Bébé funk" ponctué des célèbres "poum, chak" de l'émission "La Grande famille" de Jean-Luc Delarue, sur Canal Plus. Hugues Le Bars avait aussi composé la BO du dessin animé "Oggy et les cafards".
Ce musicien éclectique était allé au Japon il y a quelques années enregistrer des sons particuliers utilisés dans son dernier album, "Ettoo", sorti en 2013. Il avait auparavant sorti plusieurs autres CD (Zinzin, J'en ai marre et Musiques pour Versailles).
Vous êtes à nouveau en ligne