Le directeur de l'Opéra de Paris Stéphane Lissner nommé au San Carlo de Naples

Stéphane Lissner, directeur de l\'Opéra de Paris nommé au San Carlo de Naples.
Stéphane Lissner, directeur de l'Opéra de Paris nommé au San Carlo de Naples. (BERTRAND GUAY / AFP)

Stéphane Lissner, directeur de l'Opéra de Paris, vient d’être nommé à la tête du théâtre San Carlo de Naples, l'une des plus anciennes scènes lyriques européennes.

Eh bien oui... Il est inutile de le cacher, c'est bien vrai: Stéphane Lissner sera le nouveau surintendant et directeur artistique du théâtre San Carlo. Tout cela si le ministre (italien de la Culture) Dario Franceschini soutient, comme je le pense, notre propositionLe maire de Naples Luigi De Magistris sur Facebook

Unanimité

"L'actuel directeur de l'Opéra national de Paris et ancien surintendant et directeur de la Scala de Milan nous a choisis", se félicite le maire de Naples, président du Conseil d'administration du San Carlo qui a voté lundi soir, à l'unanimité, en faveur de cette nomination.

Stéphane Lissner succèdera à l'actuelle directrice du San Carlo, la Napolitaine Rosanna Purchia, dont le contrat prendra fin le 30 mars 2020. Selon des informations de presse, cette dernière pourrait toutefois rester à son poste une année supplémentaire afin de permettre à M. Lissner d'aller au terme de sa mission à la tête de l'Opéra de Paris en 2021.

Arrivé en 2014 à la tête de l'Opéra de Paris, Stéphane Lissner a bénéficié de deux dérogations, l'une lui octroyant un mandat exceptionnel de sept ans au lieu de six, l'autre étant liée à son âge, puisque le directeur aura 68 ans en janvier 2021, dépassant la limite fixée à 67 ans pour ce type d'emploi dans la fonction publique.

La succession à la tête de l’Opéra de Paris

Stéphane Lissner sera remplacé en août 2021 à la tête de la vénérable maison parisienne par Alexander Neef, actuel directeur de l'Opéra de Toronto.

Pour Stéphane Lissner, il s'agira d'un retour en Italie puisque le Français avait cumulé les postes de surintendant et de directeur musical de la Scala de Milan de 2005 à 2012.

"Tout a commencé il y a environ un mois à la suite de sa demande de me rencontrer. Depuis cette rencontre, j'ai tout de suite compris l'amour qu'il avait pour notre ville et surtout le désir fort de travailler au San Carlo, vu comme l'endroit parfait pour continuer une brillante carrière", a déclaré Luigi de Magistris.

L'arrivée de Stéphane Lissner à Naples constitue aussi un symbole dans la phase de réconciliation entre la France et l'Italie après une année de tensions diplomatiques, économiques, mais aussi culturelles, entre Paris et l'ancien gouvernement populiste italien dominé par la Ligue du souverainiste Matteo Salvini.

Vous êtes à nouveau en ligne