Musique : The Limiñanas, prophètes d'un rock délicieusement patiné

Marie et Lionel Limiñana forment les bien nommés The Limiñanas.
Marie et Lionel Limiñana forment les bien nommés The Limiñanas. (Richard Bellia)

Ils ont longtemps été le secret le mieux gardé du rock en France. Déjà reconnus et appréciés à l'étranger, The Limiñanas commencent enfin à se faire une place chez nous. Et le nouvel album du duo, "Shadow People", sorti vendredi, devrait continuer dans cette veine.

Un plan de carrière, une quête effrénée de succès chez les Limiñanas ? "On n'en sait foutre rien de ce qui va se passer de toute façon", répondent-ils en choeur. Voici résumée l'attitude et la personnalité d'un des groupes les plus excitants du moment, Lionel et Marie Limiñana, guitare et batterie, deux gueules de cinéma et artisans sonores d'un rock vintage mais pas daté.

Pour Shadow People, ce nouvel album, les deux Catalans ont fait une rencontre, sublime et productive : Anton Newcombe, génial leader du Brian Jonestown Massacre. Sur le fond et dans la forme, ils sont repartis en arrière, vers ces années 1980 et 1990 durant lesquelles ils ont découvert cette musique qui les fait encore vibrer aujourd'hui. 

On parle aujourd'hui de geeks, mais à l'époque on était de vrais geeks de la musique, on ne rentrait pas dans le mouleLionel Limiñana, The Limiñanas

Déjà de la partie sur le dernier album, la basse de Peter Hook est encore une fois présente, sur The Gift, les voix marquées de Bertrand Belin ou Emmanuelle Seigner apparaissent aussi.

Mais malgré les rencontres et les voyages, hors de question pour les Limiñanas de quitter leurs Pyrénées-Orientales, leur ville de Cabestany où le couple a construit sa vie : "C'est pas un délire Paris-Province, mais c'est juste que notre vie est là-bas". Car avec eux, le seul espace-temps qui compte vraiment, c'est celui du rock.

The Limiñanas, artisans majeurs d'un rock sous de belles influences
--'--
--'--

The Limiñanas, Shadow People (Because Music). Album disponible. En tournée, le 10 février à Perpignan, le 29 mars à Paris (Le Trianon).