Musique : Moodoïd, humeurs dansantes

Pablo Padovani, la tête pensante et dansante de Moodoïd.
Pablo Padovani, la tête pensante et dansante de Moodoïd. (Izumi Miyazaki)

L'été s'annonce et avec lui les sons qui vont l'accompagner, comme Moodoïd dont le nouvel album "Cité Champagne" est sorti vendredi. Le groupe français est de retour après quatre années d'absence nourries de voyages et de recherches sonores, comme un grand voyage sensuel vers les années 80.

On avait quitté Moodoïd sur des notes psyché il y a quatre ans, leur assurant un beau succès d'estime. On les retrouve aujourd'hui sur un fil entre disco et funk dépravée.

Au coeur du groupe, toujours le même homme : Pablo Padovani. Ivre de musique et de projets, il s'est mis en tête ces derniers mois de se créer une collection de souvenirs sonores au fil de ses voyages, du Brésil au Japon : "Je suis allé chercher des disques, j'ai essayé de m'inspirer un peu des courants musicaux de ces pays-là, des musiques disco des années 80 de plein de villes différentes".

La pop doit faire fantasmer, divertir et vendre du rêvePablo Padovani, Moodoïd

Sa voix vole au-dessus d'une mêlée de notes colorées, toujours. L'humeur de Moodoïd est à la fête, la danse, démonstration réussie de ce que peut être la pop à la française.

Et puis il y a cette moiteur, cette sensualité que délivre Pablo Padovani. Cité Champagne, le titre de l'album, c'est aussi cette rue où il a débarqué à Paris, théâtre de ses plaisirs de post-adolescence.

L'amour et le sexe, c'est ce que je préfère sur la planète donc c'est vraiment un sujet de prédilectionPablo Padovani, Moodoïd

Chaleur, ivresse, danse... Les humeurs de Moodoïd donnent une furieuse envie d'été.

CHRONIQUE | Moodoïd, chaleurs estivales et rétro-futuristes
--'--
--'--

Moodoïd, Cité Champagne (Because Music). Album disponible. Dans les festivals cet été, notamment le 17 juin à la Magnifique Society (Reims) et le 4 juillet à Days Off (Paris).

Vous êtes à nouveau en ligne