Musique : les jeunes Anglais de Shame prêts à retourner 2018

Les cinq membres du groupe Shame, qui sortent leur premier album \"Songs Of Praise\" ce vendredi.
Les cinq membres du groupe Shame, qui sortent leur premier album "Songs Of Praise" ce vendredi. (Holly Whitaker)

À peine 20 ans d'âge moyen pour les membres du groupe Shame, furieux représentants d'un courant entre punk et rock travaillé sur scène et dans les bars, qui sortent vendredi leur tout premier album, "Songs Of Praise". Et c'est déjà un grand coup.

Ils ont dans le son l'inverse de ce que leur nom pourrait suggérer : avec Shame, c'est tout sauf de la honte. Jeunes, arrogants, facétieux, sombres, adorables, sans limites, les cinq Londoniens sont tout ça à la fois.

Songs Of Praise est leur album de présentation, eux qui n'ont guère que trois ans de vécu en tant que groupe derrière eux. Et ils le voulaient ainsi, comme l'explique leur chanteur Charlie Steen : "Cet album, on l’a écrit entre 17 et 20 ans, pour capturer ce qu’on faisait à cette époque. On aurait pu attendre encore, pour écrire d’autres chansons et plaire à un type assis dans une chaise, derrière un bureau… Mais on ne voulait pas que le disque soit comme ça, on aurait perdu en honnêteté".

On ne veut pas être considérés comme des amateurs ou des professionnels, mais quelque part entre les deuxCharlie Steen, Shame

Vingt ans à peine, amis d'enfance, un air juvénile sur le visage de chacun, on les croirait bien sages si on ne les avait pas vus sur scène. Ils ont fait des centaines de concerts, chez eux, chez nous, très tôt repérés pour la folie de leurs lives, pour une fois retranscrite sur disque.

On ne peut comprendre Shame sans savoir d'où ils viennent. Ils sont originaires de Brixton, quartier londonien qui a notamment vu naître David Bowie, certes, mais qui abritait aussi le "Queen's Head", un pub qui n'hésitait pas à donner leur chance à de jeunes musiciens. Là-bas, Shame y a côtoyé les fous furieux de la Fat White Family, ils y sont aussi devenus ce qu'ils sont aujourd'hui : "Être dans cet environnement si chaotique, ça donnait un immense sentiment de liberté, que vous ne pouvez pas vraiment retrouver ailleurs". Et certaines des histoires vécues là-bas tomberaient sous le coup de la loi, ou de la morale, de l'aveu-même des jeunes gens. La liberté de Shame est leur plus belle réussite.

Shame, la relève de l'indie-rock anglais est bien là
--'--
--'--

Shame, Songs Of Praise (Dead Oceans/Pias). Album disponible. En concert le 23 avril à Paris (La Maroquinerie).

Vous êtes à nouveau en ligne