Rachid Taha : écoutez le premier extrait de son album posthume à paraître en septembre

Le chanteur Rachid Taha le 27 août 2011 lors de la seconde édition du Grand Ramdam, une manifestation musicale organisee à l\'occasion de la fin du Ramadan au parc de la Villette à Paris.
Le chanteur Rachid Taha le 27 août 2011 lors de la seconde édition du Grand Ramdam, une manifestation musicale organisee à l'occasion de la fin du Ramadan au parc de la Villette à Paris. (SADAKA EDMOND/SIPA)

Un album enregistré avant sa mort par le chanteur de Carte de Séjour paraîtra en septembre à titre posthume. Dans le clip qui accompagne le premier single "Je suis Africain", des dizaines de personnalités viennent lui rendre hommage, dont Benjamin Biolay, Jeanne Added et Damon Albarn.

Au moment de sa disparition, dans la nuit du 11 au 12 septembre dernier à l'âge de 59 ans, Rachid Taha venait de terminer l'enregistrement d'un nouvel album dont la sortie était programmée pour début 2019. Ce disque paraîtra finalement de façon posthume le 20 septembre prochain sur le label Naïve.

Un premier single parti en éclaireur vient d'être dévoilé. Je suis Africain est une chanson chaleureuse et métissée mêlant la kora et le violon oriental, la trompette et le balafon, et qui célèbre le continent africain et les racines de Rachid Taha. "Je suis Africain, dedans comme dehors, je suis Africain je n'ai pas le rythme dans la peau, je suis Africain, un albinos afro", chante Rachid Taha. L'auteur de l'impérissable Yah Rayah rend aussi hommage dans ses paroles à Mandela, Malcolm X, Jacques Derrida, Angela Davis, Lumumba, Sankara, Bob Marley et Aimé Césaire.

L'hommage de Benjamin Biolay, Jeanne Added et Damon Albarn

Dans ce clip tourné au foyer africain de Montreuil et à la Bellevilloise, où Rachid Taha vécut, des dizaines d'amis sont venus rendre hommage à l'ancien Carte de Séjour, et notamment Agnès B., Jeanne Added, Benjamin Biolay, Catherine Ringer, Oxmo Puccino, Damon Albarn, Fémi Kuti, Brian Eno, Mouss et Hakim de Zebda, Steve Hillage, Médine et Mouloud Achour.

Le fils de Rachid Taha, Lyès Taha, a veillé à ce que sorte cet album réalisé par Toma Feterman (du groupe La Caravane Passe). "Mon père a passé ses deux dernières années à travailler sur cet album", écrit Lyès Taha sur la page Facebook de l'artiste. "Avec son cœur et tout son être. Intensément, sincèrement, sans compromis. Beaucoup de jours et autant de nuits. Ce dernier album lui ressemble, dans sa singularité, dans sa folie, dans sa liberté. J’espère qu’il contribuera à faire résonner la parole et la musique de Rachid Taha le plus fort et le plus loin possible."

Vous êtes à nouveau en ligne