Musique : Astéréotypie, rock brut et mots qui claquent

\"Les 4 Fantastiques\" d\'Astéréotypie : Kevin, Aurélien, Stanislas et Yohann.
"Les 4 Fantastiques" d'Astéréotypie : Kevin, Aurélien, Stanislas et Yohann. (Christophe L'Huillier)

Le festival "Les Aventuriers" propose vendredi soir, à Fontenay-sous-Bois, le groupe Astéréotypie. Au chant, quatre jeunes garçons étonnants, aux textes bruts et touchants, travaillés lors d'ateliers d'écriture avec leur éducateur. Car s'ils sont atteints d'autisme, c'est bien la force de leur musique et de leur conviction qui les distingue.

L'autisme n'est pas ce qui définit les quatre auteurs-chanteurs d'Astéréotypie ; il n'est que ce qui a permis à Kevin, Stan, Aurélien et Yohann de se rencontrer. "Les 4 Fantastiques", leur surnom, posent des mots sur leurs colères, leurs doutes, leurs joies, leur vie en somme.

A l'origine, leur éducateur Christophe L'Huillier pensait proposer un atelier de poésie au sein de l'institut médico-éducatif Alternance 92 de Bourg-la-Reine mais en les regardant écrire, il a vu naître autre chose : "On est entré dans une démarche qu'on pourrait appeler d'art brut, sans s'en rendre compte".

On est vraiment dans une collaboration artistique, il n'y a pas de notion thérapeutiqueChristophe L'Huillier, initiateur du projet Astéréotypie

Lui-même musicien, il a donc formé un groupe, avec des membres de Moriarty notamment. Depuis cinq ans les textes naissent puis vivent sur scène à travers la France. Le deuxième album, L'énergie positive des Dieux, est sorti en début d'année et pour Stanislas, l'un des chanteurs, chanter est un moyen de créer du lien.

J'aime beaucoup rencontrer des gens, échanger ; je peux exprimer ce qui ne va pas et faire ressentir des choses aux gensStanislas, auteur et chanteur d'Astéréotypie

La musique, rock brut, atmosphérique et évolutif, colle avec l'énergie débordante des chanteurs. La rage au ventre ou le plaisir aux lèvres, ils communiquent de la manière la plus pure et la plus honnête. Et tout cela, sur scène, n'en devient que plus communicatif.

Astéréotypie, quand un projet éducatif devient art brut
--'--
--'--

Astéréotypie, en concert ce vendredi soir à Fontenay-sous-Bois, dans le cadre du festival Les Aventuriers

Vous êtes à nouveau en ligne