France Gall : une vie en chansons

Cette vidéo n'est plus disponible

Avec la mort de France Gall, c'est une nouvelle page de notre patrimoine musical qui se tourne avec la disparition pour les uns d'une petite soeur, d'une fiancée imaginaire, pour les autres d'une femme libre, engagée, et blessée par les épreuves de la vie. 

Née dans une famille de musiciens, France Gall se prénomme en réalité Isabelle. Son premier disque sort le jour de ses 16 ans, et le succès est fulgurant. Robert Gall, son père, est un parolier renommé. Il lui écrit ses premiers tubes, comme Sacré Charlemagne. Puis viendra Serge Gainsbourg. À 17 ans, elle remporte grâce à lui le grand prix de l'Eurovision. Elle concourt alors pour le Luxembourg avec Poupée de cire, poupée de son. Le beau Serge se joue de son innocence. Il compose des chansons ambiguës, et se délecte de sa candeur.  

1,5 million d'exemplaires 

France Gall a 27 ans lorsqu'elle rencontre Michel Berger, son grand amour et son alter ego musical. Avec lui, elle va enfin trouver son propre style, son propre swing et enchaîner les tubes. De leur union naitront deux enfants et sept albums. Des chansons romantiques comme Si, maman si, d'autres plus rock, à l'instar de Résiste. Sa chanson dédiée à Ella Fitzgerald se vendra à 1,5 million d'exemplaires à travers le monde. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne