France Gall : une vie d'engagement

FRANCE 2

France Gall, disparue le 7 janvier à l'âge de 70 ans, était connue pour son engagement, notamment envers l'Afrique.

Babacar : cette chanson symbolise le lien intime de France Gall avec l'Afrique, l'histoire d'un petit garçon nommé Babacar qu'elle rencontre au Sénégal. Il restera au Sénégal, et la chanteuse s'assurera qu'il ne manque de rien. L'Afrique deviendra ensuite son combat. L'accès à l'eau, l'éducation, du Mali au Sénégal... Elle lance, aux côtés d'autres artistes, une organisation humanitaire pour financer des projets locaux. Au large de Dakar, elle avait une maison : les habitants de son quartier sont en deuil au jour de sa mort, le dimanche 7 janvier.

Impliquée dans la vie locale

Pour le journaliste Yves Bigot : "elle vivait la vie simple et naturelle du continent en restant très impliquée dans la vie locale. Les années 80 ont été la décennie de l'engagement, pour Amnesty International, pour la libération de Nelson Mandela. Il s'agissait d'aider l'Afrique en aidant ses habitants à retrouver leur richesse passée."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne