VIDEO. "Un bel hommage" à Charles Aznavour dans la suite du film "Un Homme et une femme", annonce Claude Lelouch

"Il avait très vite compris qu’il fallait ne rien faire. Les grands acteurs comprennent ça très vite. Cela veut dire faire parler ses yeux", dit le réalisateur Claude Lelouch en évoquant Charles Aznavour. Il lui rendra hommage dans son prochain film… Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 6 octobre 2018.

Le réalisateur Claude Lelouch tourne actuellement la suite de son film culte Un Homme et une femme, Palme d’or à Cannes en 1966 et doublement oscarisé en 1967 (Meilleur scénario original et Meilleur film étranger). Le magazine "13h15 le samedi" (Facebook, Twitter, #13h15) l’a retrouvé au pied du Sacré-Cœur, à Paris, pendant la prise d’une scène de l’épilogue de son opus historique qui s'appelera Les Plus belles années, avec les mêmes acteurs reprennant leur rôle.

"On a appris sa mort en plein tournage et cela nous a tous bouleversés, moi en particulier, parce que j’ai quand même tourné et travaillé avec lui longtemps. Donc, j’ai décidé qu’on lui ferait un bel hommage dans le film", confie le cinéaste de 80 ans devant le capot rouge de la mythique Ford Mustang garée en haut de la butte Montmartre.

"Une chanson raconte souvent plus qu’un film"

"Tous les chanteurs sont de merveilleux comédiens, affirme le metteur en scène qui a notamment fait tourner Yves Montand, Eddy Mitchell, Johnny Hallyday, Raphaël… Rien n’est plus dur que d’interpréter des chansons. A partir du moment où vous êtes capable en trois minutes de nous donner les émotions d’un film… Et une chanson, ça raconte souvent plus qu’un film."

Claude Lelouch se souvient du travail d’acteur de Charles Azanavour, mort en Provence dans son sommeil au cours de la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2018, à l'âge de 94 ans : "Il avait très vite compris qu’il fallait ne rien faire. Les grands acteurs comprennent ça très vite. Cela veut dire faire parler ses yeux. La vérité est dans les yeux…"

Extrait de "Aznavour. Désormais...", diffusé dans le magazine "13h15 le samedi" du 6 octobre 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne