VIDEO. Charles Aznavour, itinéraire d'une légende de la chanson française

Au début de sa carrière, le chanteur n'a pas été épargné par les critiques. Il est ensuite devenu l'un des plus grands ambassadeurs de la chanson française dans le monde.

Même les moins de 20 ans ont fredonné ses chansons. Charles Aznavour est mort à l'âge de 94 ans, lundi 1er octobre. L'interprète de La Bohème et de Comme ils disent revenait d'une tournée au Japon et avait dû annuler des concerts cet été à la suite d'une fracture du bras.

Né d'une mère comédienne et d'un père chanteur, il effectue ses débuts en duo avec Pierre Roche pendant huit ans. A cette époque, il part même en tournée aux Etats-Unis, avec Edith Piaf. Mais à son retour, quand il cherche à se faire un nom en solo, les critiques ne sont pas tendres. Les obstacles ? "Ma voix, mon physique, la difficulté de mon nom et le côté anti-commercial de mes chansons", résume-t-il alors.

"Je suis café-crème"

Mais le talent finit par payer et Charles Aznavaour parvient à devenir une vedette incontournable. Durant son immense carrière, il remplira l'Olympia pendant six semaines avec deux récitals par jour, sera repris par Fred Astaire ou Ray Charles, ira chanter dans le monde entier et sera reçu par les grands de ce monde.

Ambassadeur mondial de la chanson française, il n'en oublie pas moins ses origines arméniennes. "Je suis café-crème, franco-arménien. C'est indissociable." Soixante ans après le début du génocide arménien, il chante Ils sont tombés, et en 1988, il crée une association humanitaire et écrit la chanson Pour toi Arménie, pour récolter des fonds à la suite d'un tremblement de terre dans son pays d'origine.

Vous êtes à nouveau en ligne