Mort de Charles Aznavour : une journée de deuil national décrétée en Arménie

FRANCE 2

En direct d'Erevan, en Arménie, le correspondant de France Télévisions, Dominique Derda revient sur l'émotion ressentie par le peuple arménien, depuis l'annonce de la mort de Charles Aznavour.

Alors qu'un hommage national à Charles Aznavour, décédé le 1er octobre, est organisé vendredi 5 octobre aux Invalides, à Paris, une journée de deuil national a été décrétée en Arménie. Des écrans géants ont été installés à Erevan, la capitale arménienne, pour que les Arméniens puissent suivre la cérémonie d'hommage. "Depuis l'annonce lundi de la mort de Charles Aznavour, c'est sans doute ici, en Arménie, que l'émotion est la plus vive. Partout sa voix résonne encore à travers le pays, dans des haut-parleurs qui diffusent en boucle ses chansons", rapporte le correspondant de France Télévisions, Dominique Derda.

La terre de ses ancêtres

Des milliers de personnes viennent encore déposer des fleurs ou allumer des bougies à sa mémoire, sur la place Charles Aznavour, à Erevan. Le chanteur revenait souvent sur la terre de ses ancêtres depuis les années 60. "Il devait d'ailleurs, la semaine prochaine, donner un grand concert, à l'occasion du sommet international de la francophonie où un hommage tout particulier lui sera rendu", conclut le journaliste, en direct d'Erevan, en Arménie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne