Mort de Charles Aznavour : des parlementaires lancent un appel pour un "hommage national"

Charles Aznavour à Cannes (Alpes-Maritimes) en 2002.
Charles Aznavour à Cannes (Alpes-Maritimes) en 2002. (JACKY GODARD / AFP)

Le chanteur est mort dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans. Deux sénateurs demandent à la ministre de la Culture de décider d'organiser un "hommage national" pour l'artiste.

Un appel à rendre "un hommage national" à Charles Aznavour, mort à l'âge de 94 ans, a été lancé, lundi 1er octobre, par des parlementaires. "Charles Aznavour, ce monument de la chanson française mérite, pour son œuvre, un hommage national. Je demande à la ministre de la Culture d'en prendre la décision", a indiqué à l'AFP Alain Fouché, sénateur (Les Indépendants) de la Vienne.

"Je pense que ça le mériterait grandement", a déclaré le député du Loiret Jean-Pierre Door (Les Républicains) sur RMC, saluant "un représentant de la grande chanson française" et rappelant qu'"on a eu cet hommage national pour Johnny Hallyday". La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a estimé sur franceinfo que "la France doit lui rendre un grand hommage" sans autre précision.

Un lieu à son nom à Paris

L'hommage rendu à Johnny Hallyday, décédé en décembre à l'âge de 74 ans, avait réuni des centaines de milliers de personnes dans les rues de Paris. L'Assemblée nationale a salué lundi Charles Aznavour avec une ovation debout des députés. Son président, Richard Ferrand, a évoqué un homme qui incarnait "talentueusement l'appartenance à plusieurs cultures". La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé qu'elle proposerait "aux élus parisiens qu'un lieu de la capitale lui rende hommage en portant son nom".

Vous êtes à nouveau en ligne