Mort de Charles Aznavour : de Johnny Hallyday à Zaz, une plume au service de nombreux artistes

France 2

Charles Aznavour écrivait des chansons pour de nombreux artistes en qui il croyait. Il a notamment collaboré avec Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Édith Piaf et Juliette Gréco.

Au début des années 1950, Charles Aznavour est un inconnu ou presque, mais il écrit déjà pour les autres. En 1951, sa chanson Je hais les dimanches lance Juliette Gréco. Il sera le parolier de dizaines d'artistes célèbres comme Édith Piaf, Maurice Chevalier, Gilbert Bécaud. Ce dernier accepte son texte loufoque avec la chanson Mé qué mé qué. Charles Aznavour est toujours de son temps, et dans les années 1960, c'est lui l'auteur de Johnny Hallyday avec Retiens la nuit. "Il lui a dit ce serait bien que tu chantes des vraies chansons", se souvient le chroniqueur musical Frédéric Zeitoun. Johnny Hallyday lui aurait alors demandé de lui en écrire.

Des textes intemporels pour plusieurs générations d'artistes

Charles Aznavour devient donc le parolier des yéyés, comme Sylvie Vartan pour qui il écrit La plus belle pour aller danser. "Il est totalement intemporel (...), aucun de ses textes n'est daté et c'est pour ça qu'il est toujours aimé", analyse André Manoukian, avant d'ajouter : "Aujourd'hui il touche quatre, cinq générations". Les textes de Charles Aznavour sont d'une telle qualité d'écriture qu'ils sont sans cesse repris par de jeunes interprètes, comme Zaz en 2014.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne