DIRECT. Mort de Charles Aznavour : regardez la soirée spéciale en hommage au chanteur sur France 2

Ce direct est terminé.

Nikol Pachinian a rendu hommage au chanteur français d'origine arménienne, mort dans la nuit de dimanche à lundi, à son domicile des Alpilles (Bouches-du-Rhône).

Charles Aznavour, l'un des derniers géants de la chanson française, est mort dans la nuit de dimanche 30 septembre à lundi 1er octobre, à l'âge de 94 ans. Le décès est survenu à son domicile des Alpilles (Bouches-du-Rhône), ont annoncé ses attachées de presse. Parmi les réactions du monde artistique et politique, le président Emmanuel Macron a rendu hommage sur Twitter à un artiste "reconnu dans le monde entier" au "rayonnement unique",  et le premier ministre arménien Nikol Pachinian a estimé que sa mort était "une perte énorme pour le monde entier".

Sa dernière tournée avait été en partie annulée. Le chanteur français le plus connu à l'étranger revenait d'une tournée au Japon, après avoir été contraint d'annuler des concerts cet été en raison d'une fracture du bras après une chute. Il était annoncé à Bruxelles le 26 octobre et devait encore se produire en novembre et décembre à La Seine musicale, près de Paris, puis en mini-tournée en France.

Plus de 100 millions de disques vendus. Le chanteur d'origine arménienne, interprète de La Bohême et de Comme ils disent, souvent décrit à l'étranger comme le Franck Sinatra français, a vendu plus de 100 millions de disques, dans 80 pays différents.

Des débuts difficiles. Charles Aznavour a dû lutter à ses débuts pour imposer sa taille, son physique et sa voix atypiques, avant d'arriver tout en haut de l'affiche. "Côté critiques, j'ai été servi : on a dit que j'étais laid, petit, qu'il ne fallait pas laisser chanter les infirmes", racontait celui que la critique anglo-saxonne avait surnommé à ses débuts "Aznovoice" (jeu de mots signifiant : il n'a pas de voix).

Vous êtes à nouveau en ligne