"Globalvision", le programme alternatif qui appelle à boycotter la finale de l'Eurovision

Face à l\'Eurovision à Tel-Aviv, une alternative palestinienne baptisée \"Globalvision\" appelle à boycotter la finale.
Face à l'Eurovision à Tel-Aviv, une alternative palestinienne baptisée "Globalvision" appelle à boycotter la finale. (GLOBALVISION)

De nombreux artistes et organisations appellent à boycotter la finale de l'Eurovision, ce samedi soir à Tel-Aviv, pour protester contre "la violation des droits des Palestiniens". Un contre-programme appelé Globalvision a même été lancé.

Alors que Tel-Aviv est sur le point d'accueillir la grande finale de l'Eurovision 2019, samedi 18 mai, une web-émission appelée Globalvision appelle au boycott. Objectif : attirer l'attention sur la réalité de l'occupation israélienne. Globalvision promet "d'incroyables talents palestiniens soutenus par des artistes israéliens et internationaux", dont le célèbre Brian Eno fait partie.

Dans ce clip, le jeune musicien Moody Kablawi appelle à suivre cette contre-soirée. Il y jouera un titre au nom des valeurs humanistes, pour monter ce qu'il se passe, dit-il, "au coin de la rue."

Quatre scènes réparties dans quatre villes 

Globalvision, c’est a la fois une pression du mouvement de boycott artistique et une volontée de faire exister l’occupation quand Israël cherche à se servir de l’Eurovision comme d’une vitrine vis-à-vis de l’Europe. Le programme alternatif aura lieu à Londres, à Dublin, à Ramallah (Cisjordanie) et à Haïfa (ville du nord d'Israël). L'émission sera retransmise sur des écrans et sur internet.

L'endroit où ça se passe, Tel-Aviv, contredit le principe de l'Eurovision qui reflète des valeurs comme l'inclusion, la diversité, le respect des droits de l'homme.Najwan Berekdar, co-organisatrice de l'événementà franceinfo

Selon Najwan Berekdar, co-organisatrice de l'évènement Globalvision, Israël "utilise l'Eurovision pour tenter de se normaliser". Cette initiative est organisée par des activistes britanniques soutenus par l’association palestinienne Zochrot. Roger Water, du groupe Pink Floyd, a lui aussi appelé Madonna à annuler sa participation à la finale de l'Eurovision.

En Israël, une ONG d’anciens soldats a déployé un panneau géant pour rappeller que derrière Tel-Aviv il y a aussi l’occupation palestinenne. Cet appel au boycott préoccupe fortement le gouvernement. Mardi 14 mai, la retransmission sur internet de la demi-finale de l’Eurovision a été piratée. La Kan, la radio-télévision publique qui diffusait l'événement en direct sur son site, a accusé des militants du Hamas d'être responsables de ce piratage.

Vous êtes à nouveau en ligne