Les nouveaux virtuoses du classique : des jeunes gens modernes

De gauche à droite : Edgar Moreau, Thibault Cauvin et Lucas Debargue, trois jeunes virtuoses du classique.
De gauche à droite : Edgar Moreau, Thibault Cauvin et Lucas Debargue, trois jeunes virtuoses du classique. (BORIS HORVAT/AFP-FELIX BROEDE- LAURENT SPELLER)

Ils s'appellent Edgar Moreau, Thibault Cauvin et Lucas Debargue. Ils maîtrisent leur look, leur communication et veulent changer l'immage de la musique classique. Portrait de trois musiciens stars. 

Ils ont moins de trente ans, un look savamment étudié et ils maîtrisent les réseaux sociaux à la perfection. Les nouvelles stars du classique sont de jeunes virtuoses bien dans leur temps.

Edgar Moreau : l'image décontractée du classique

À 22 ans tout juste, le violoncelliste Edgar Moreau a déjà remporté deux Victoires de la musique classique. Il a récemment sorti son deuxième disque et jouera lundi 17 octobre, à la Philharmonie de Paris aux côtés, entre autres,  du violoniste Renaud Capuçon et de Martha Argerich, l’une des plus grandes pianistes au monde. 

Et pourtant, non, ce jeune virtuose, avec les cheveux en pétard et encore un vague air d’ado dégingandé, n’a pas pris la grosse tête. Le jeune homme sort toujours avec des amis de son âge. Des amis qu’il espère aussi attirer vers la musique qu’il aime. "Je pense que c'est notre rôle à nous, artistes, de véhiculer une image un peu plus sympa, un peu plus 'décontract' parce que la musique classique souffre un peu de certaines caricatures qui sont souvent fausses", affirme le violoncelliste. 

"Les gens imaginent qu'un concert c'est extrêmement cher, qu'il y a tellement de codes qu'on se sent très bridé, etc. Et je pense que les choses sont vraiment en train de changer. Il y a vraiment de plus en plus de mixité, aussi bien au niveau social qu'au niveau de l'âge."

Thibault Cauvin : le guitariste globe-trotter

Thibault Cauvin, 32 ans, est l’un des grands virtuoses de la guitare classique en France. Dans quelques jours, il sort son 1er disque avec orchestre. Ce Bordelais globe-trotter, fou de surf, n’aime rien d’autre que se produire ailleurs que dans des salles de concert traditionnelles. En janvier, Thibault Cauvin jouera au 1er étage de la Tour Eiffel. Il a déjà donné un récital à la Cité interdite à Pékin et s’est même produit dans le désert en Afrique, toujours à la rencontre d’autres publics.

"Je suis, depuis tout petit, passionné par la musique mais aussi par cette envie de voir le monde, de rencontrer des gens, de rencontrer des cultures", raconte Thibault Cauvin. "J'ai eu ce bonheur de jouer dans des contrées atypiques. Il y a quelques temps, j'ai fait une tournée au Niger, au Congo, en Angola. C'était un plaisir immense à apporter la musique vers des lieux où elle est peut-être moins connue, essayer de toucher les gens, faire découvrir des choses".

Lucas Debargue : l'ancien rockeur devenu pianiste star

Il y a encore dix-huit mois, personne dans le monde du classique ne connaissait Lucas Debargue, pianiste de 25 ans. Jusqu'au concours télévisé Tchaïkovski à Moscou, à l’été 2015. Le musicien français n’a pas gagné, mais il est devenu la coqueluche du public russe. D’autant que ce pianiste grand et maigre, à l’allure très romantique, a un parcours bien singulier. Il a commencé tard, a fait du rock et a même failli arrêter le piano pour faire des études littéraires. 

Désormais, tout le monde s’arrache Lucas Debargue. Lui ne vit que pour la musique. " On peut me dire : c'est spécial pour un jeune de ton âge. Mais je me suis beaucoup amusé, j'ai pris énormément de temps pour faire la fête. J'ai bu pas mal, je me suis amusé. J'ai joué du rock avec des amis. Il y a des jours où je ne suis pas allé à l'école, sans être malade, juste parce que j'avais pas envie d'y aller. Donc, j'ai fait des bêtises, reconnaît Lucas Debargue. "Mais maintenant j'éprouve un besoin profond de travailler et de faire quelque chose qui ai vraiment un sens spirituel, de suivre une ligne intérieure. J'ai besoin de ça et c'est là-dedans que je suis le plus à l'aise."

Lucas Debargue sera en concert dimanche 16 octobre au Festival Pianoscope à Beauvais. Un concert où il créera aussi l’une de ses compositions.