Le festival Europavox, un continent de richesses

(Le festival Europavox fête cette année sa onzième édition, toujours à Clermont-Ferrand © MAXPPP)

Depuis onze ans, Clermont-Ferrand accueille le festival Europavox, grand rendez-vous des musiques actuelles venues de tout le continent. A partir de vendredi soir, une cinquantaine d'artistes vont se produire dans différents lieux de la ville. Europavox c'est un credo, celui que la diversité musicale en Europe est une richesse à préserver.

Et tout d'abord évacuons la question : évidemment, non il n'y a pas une musique européenne, simple, unique et figée. Mais justement, c'est en partant du constat que le continent rassemblait autant de fromages que de styles musicaux différents que l'aventure Europavox s'est lancée.

"L'Europe ça marche [...] La scène musicale est pour nous un formidable ambassadeur de ce qu'est l'idéal européen" (François Missonnier, directeur d'Europavox)

Alors certes il y a beaucoup de Français, et des noms attractifs comme Louise Attaque, Nekfeu, Dionysos ou Jain... Mais on trouve aussi au fil des différentes scènes, dont beaucoup en accès gratuit, des groupes beaucoup plus confidentiels qui viennent des quatre coins du continent, de 24 pays très précisément. Il y a une colonie britannique, ce sont d'ailleurs les moins confidentiels : citons l'Ecossaise Soom T, l'Anglais Declan McKenna ou encore ce groupe qui ne demande qu'à exploser, Yak.

Il y a aussi des trouvailles, des artistes italiens, portugais ou belges, des Serbes comme le groupe Repetitor, des Lituaniens représentés par Carnival Youth ou des Croates, avec les surprenants ZEN.

Pour faire ses repérages, l'équipe du festival s'appuie sur une équipe de têtes chercheuses, professionnels ou journalistes disséminés un peu partout. Ce sont eux qui font remonter les tendances, qui signalent les groupes à ne pas manquer, dont certains sont déjà connus chez eux.

Une nouvelle dimension

Parti de rien ou presque, Europavox accueille désormais plus de 40.000 personnes sur cinq jours mais cela ne suffisait plus. Le festival vient de recevoir une aide substantielle de la part de la Commission européenne, qui va lui permettre de se développer, et notamment de se délocaliser dans six pays partenaires, dont l'Autriche et la Grèce. Les organisateurs ont aussi approfondi leurs liens avec les jeunes artistes européens : chaque année, certains seront choisis et accompagnés par le festival. Le but : faciliter l'exportation.

"Le live a pris un rôle de plus en plus important pour que les artistes puissent exercer leur talent, et l'export est l'une des clés" (François Missonnier)

Célébration du sentiment européen et sens de la communauté, Europavox est aussi un rendez-vous pour scruter les tendances de demain. C'est aussi l'occasion de découvrir des groupes aux noms improbables. Par exemple, pour conclure, les Finlandais de Have You Ever Seen The Jane Fonda Aerobic VHS ? Pas loin d'être le meilleur nom de tous les temps.

Festival Europavox, à Clermont-Ferrand. Jusqu'au dimanche 5 juin.