Paul Tourenne, le dernier des Frères Jacques, est mort

Les Frères Jacques interprètent \"C\'que c\'est beau la photographie\", en 1968.
Les Frères Jacques interprètent "C'que c'est beau la photographie", en 1968. (CLAUDE JAMES / AFP)

Agé de 93 ans, il était le dernier membre vivant de ce groupe, formé dans l'après-guerre, qui mêlait chanson et comédie.

Il était le dernier des Frères Jacques : Paul Tourenne est mort dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 novembre à Montréal (Canada), à 93 ans, a annoncé son fils. Quatuor qui alliait l'humour et la musique, les Frères Jacques avaient connu une carrière à succès dans l'après-guerre, et avaient fait leurs adieux à la scène en 1983.

De Boris Vian aux chansons paillardes

Les Frères Jacques ne comptaient que deux véritables frères, André et Georges Bellec, morts respectivement en 2008 et en 2012, ainsi que Paul Tourenne et François Soubeyran, disparu en 2002. 

Le nom des Frères Jacques était né de l'expression "Faire le Jacques" (faire l'imbécile). Dans des tenues de scène restées célèbres – justaucorps colorés, gants et chapeaux –, ils interprétaient des chansons paillardes et des parodies de musique classique, mais aussi des titres de Boris Vian. Ils avaient remporté le Grand Prix du disque en 1950, avec la chanson L'Inventaire.

Paul Tourenne, qui menait également une carrière de photographe, vivait à Montréal depuis une dizaine d'années. "Il est mort de vieillesse, son cœur a lâché", a expliqué son fils.