Gala du Met : "Camp", un mélange des genres haut en couleur

FRANCEINFO

Le Met gala organisé à New York (États-Unis) lundi 6 mai avait pour thème "camp". C'est une nouvelle tendance associée à la communauté gay qui se joue des codes hétérosexuels pour mieux s'affirmer.

Quel est le point commun entre ce strip-tease exubérant de Lady Gaga, Katy Perry en robe chandelier de chez Moschino et le chanteur Billy Porter en soleil égyptien ? Un seul mot : "Camp" ! C'est le thème du gala caritatif du Met (Metropolitan Museum of Art), organisé à New York (États-Unis). "Camp", ça veut dire prendre la pose et c'est bien plus qu'une histoire du style. "C'est de l'ironie, un clin d'œil, des trucs comme ça", explique un invité. "Le 'camp' est une forme d'art. J'ai joué des personnages flamboyants, style 'camp' toute ma vie et c'est pour ça que je suis ici aujourd'hui", avance Billy Porter. C'est aussi une façon de penser subversive liée à la culture gay, une minorité queer, racisée et souvent marginalisée, qui va casser les codes dominants pour mieux se les réapproprier.

Oscar Wilde est "camp"

"Le fait que le 'camp' se retrouve souvent dans les communautés gays c'est lié au fait que beaucoup de ces personnes-là ont vécu une assignation de genre qui était associée à une sexualité hétérosexuelle qui était comme un carcan pour eux", explique Arno Pedram, membre de l'association des journalistes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans. La série Versailles ou encore Oscar Wilde sont jugés comme "camp".

Vous êtes à nouveau en ligne