La légende du blues B.B. King est mort

(B.B. King en concert à Zurich en 2012 © MaxPPP)

Son avocat l'a annoncé vendredi, le chanteur et guitariste est mort à l'âge de 89 ans, à Las Vegas, aux Etats-Unis. Début mai, il avait déjà annoncé avoir de gros problèmes de santé. Dans les années 1940 et 1950, il avait popularisé le blues aux Etats-Unis.

B.B. King, de son vrai nom Riley B. King, était surnommé "Le roi du blues" et était considéré comme l'un des plus grands guitaristes de tous les temps. Il avait réalisé plus de 50 albums, avec les tubes Three O'Clock Blues , The Thrill has Gone  ou Rock me baby . Son avocat a annoncé vendredi sa mort à l'âge de 89 ans, à Las Vegas, aux Etats-Unis. Début mai, il avait déjà annoncé avoir de gros problèmes de santé. Il était hospitalisé à domicile, après une attaque cardiaque.

Né en 1925 dans une plantation de coton du Mississipi, il apprend à chanter le gospel à l'église. Elevé par sa grand-mère et sa mère, B.B. King n'a que neuf ans quand cette dernière meurt. Il découvre le jazz en 1943 durant son service militaire, écourté sous la pression des propriétaires de plantations. Il commence alors à chanter et jouer dans la rue, quand il est en congé.

Ses doubles initiales lui sont attribuées à la fin des années 1940 : B.B. pour "Blues Boy". Il animait alors un programme court, chaque semaine, sur une radio de Memphis.

Lucille, son amour de guitare

C'est à cette époque qu'il commence à baptiser ses guitares, elle s'appelleront Lucille. Le prénom n'est pas choisi au hasard : un soir, dans un club, il échappe à un incendie, causé par un couple dont la femme se prénommait Lucille. Une fois dehors, mais sans sa guitare, il décide d'aller la récupérer dans l'immeuble en feu.

Dans les années 1940 et 1950, c'est lui qui popularise le blues aux Etats-Unis. Ses plus grands succès datent de cette époque. En 1969, The thrill is gone  lui vaut une renommée mondiale.

"Une carrière hallucinante, un style inimitable" Olivier Cachin, journaliste à Mouv' (avec Fabienne Sintes)
--'--
--'--

Artiste multi-récompensé

Depuis 1971, il a gagné quinze Grammy Awards et a été félicité par plusieurs présidents américains. En 1995, Bill Clinton le récompense personnellement et lui remet le prestigieux Kennedy Center Honors. En 2006, George Bush lui accroche la Presidential Medal of Freedom, l'ordre le plus élevé pour un civil. Le président Obama a salué vendredi la mémoire du guitariste en estimant que "le blues avait perdu son roi " et l' "Amérique une légende ".

En 2006, B.B. King entame une tournée d'adieu. Il était remonté sur scène en octobre 2014, mais, trop fatigué, il avait finalement dû abandonner sa tournée américaine.

Parmi les nombreux hommages rendus à B.B. King, celui de son ami, l'auteur, chanteur et compositeur britannique Eric Clapton

 

La traduction française de l'hommage du guitariste Eic Clapton à B.B. King
--'--
--'--
 

Vous êtes à nouveau en ligne