VIDEO. Kanye West annonce son nouvel album avec le single trépidant "Wash Us In The Blood"

Le rappeur américain Kanye West arrive le 9 février 2020 à la fête de Vanity Fair à Los Angeles (Californie, Etats-Unis).
Le rappeur américain Kanye West arrive le 9 février 2020 à la fête de Vanity Fair à Los Angeles (Californie, Etats-Unis). (IMAGE PRESS AGENCY/SIPA USA/ SIPA USA)

Le premier single de son dixième album à venir montre un Kanye West entre incantation biblique et tonalité musicale menaçante.

Kanye West est pour une fois à l'heure. Il a dévoilé mardi 30 juin, comme annoncé la veille, le premier single de son prochain album God's Country, dont on ignore encore la date de sortie. Le single Wash Us In The Blood, avec le rappeur Travis Scott en invité, ressemble à une incantation biblique, Kanye appelant à plusieurs reprises Jesus pour purifier l'humanité en "lavant" nos péchés de son sang. Le morceau se conclut par un gospel appelant "l'esprit saint à descendre", à la façon de son précédent disque gospel Jesus is King sorti en octobre 2019.

Crise de parano et pique contre les médias

Dans ses paroles, le rappeur évoque le "génocide" et "l'esclavage" des Afro-américains, condamnés à être dealers ou gangsters, mais le rappeur fait aussi sa parano habituelle, rimant à propos d'interlocuteurs mystérieux: "Ils essayent de contrôler Ye / Ils veulent que je me calme/ Ils ne veulent pas que je sois Kanye / Ils ne veulent pas que Kanye soit Kanye/ Ils veulent signer un faux Kanye, ils essayent de signer un Kanye calmé." Longtemps soutien affiché du président Trump, il s'en prend frontalement aux médias, en rimant "Vous savez que c'est faux si c'est dans les news".

Le clip qui l'accompagne, un montage rapide et volontairement brouillon d'images amateurs de policiers, de danseurs et de violences, est signé du réalisateur Arthur Jafa.

Une tonalité musicale proche de "Yeezus"

Ce premier extrait de son dixième album studio baptisé God's Country (Le Pays de Dieu) est mixé par Dr Dre et co-produit par Kanye West, BoogzDaBeast, Ronny J, FNZ et Dem Jointz.

En dépit de ses accents bibliques, Wash Us In The Blood annonce une tonalité musicale plus proche de son album Yeezus (2013), avec un beat tribal trépidant et un maelstrom de cris, de sirènes et de sonorités menaçantes représentatives de la tension actuelle aux Etats-Unis, dans le sillage de la mort de George Floyd

Vous êtes à nouveau en ligne