Le rappeur Kanye West aurait renoncé à sa candidature à la présidentielle américaine 2020

Le rappeur milliardaire Kanye West le 7 novembre 2019 à New York (Etats-Unis).
Le rappeur milliardaire Kanye West le 7 novembre 2019 à New York (Etats-Unis). (BRAD BARKET / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Selon un responsable de sa campagne, le rappeur Kanye West aurait renoncé à se présenter aux prochaines élections américaines de novembre quinze jours après avoir annoncé sa candidature.

Kanye West ne l'a pas encore annoncé officiellement mais il semble que sa course à la présidentielle américaine soit morte-née : elle se termine avant même d'avoir commencé. Deux semaines après avoir indiqué dans un tweet, le 5 juillet 2020, qu'il se portait candidat au scrutin du 3 novembre 2020, un membre de son équipe de campagne a indiqué à la presse que le rappeur milliardaire âgé de 43 ans aurait renoncé. 

"Il n'est plus dans la course"

Mardi 14 juillet, Steve Kramer, un spécialiste des stratégies électorales qui avait été recruté par Kanye West pour l'aider à être candidat indépendant en Floride face au président républicain sortant Donald Trump et au candidat démocrate Joe Biden, a déclaré au site Intelligencer du New York Magazine (en anglais) que Kanye West allait renoncer.

Pour prétendre être dans la course en Floride, le rappeur devait réunir 132 781 signatures d'électeurs avant mercredi 15 juillet, c'est à dire en moins d'une semaine. 

"He's out" (il est sorti, il n'est plus dans la course), a déclaré Steve Kramer à Intelligencer mardi 14 juillet, en précisant qu'il avait recruté 180 personnes pour cette équipe de campagne. Prié d'expliquer ce qu'il s'était passé, il a répondu : "Je vous dirai ce que je sais une fois que tout aura été annulé".

M.Kramer a cependant lâché : "Je n'ai rien à dire de bon ou de mauvais sur Kanye. Chacun a ses raisons personnelles pour prendre des décisions. Etre candidat à la présidentielle est sans doute une des choses les plus difficiles à envisager à ce niveau." Et il a ajouté, philosophe, que "n'importe quel candidat se présentant à la présidentielle pour la première fois fait face à des ratés". 

Déclaré trop tard, Kanye avait peu de chances d'être élu

Il se trouve que le rappeur s'était dès le départ déclaré trop tard pour être enregistré dans plusieurs Etats américains.

En outre, selon un sondage réalisé le 9 juillet par Redfield & Wilton Strategies, Kanye West avait semble-t-il peu de chances de devenir le prochain président des Etats-Unis : seuls 2% des électeurs se disaient prêts à voter pour lui. 

Inquiétudes sur sa santé mentale

Alors que le mari de la star de la téléréalité Kim Kardashian donnait une longue interview au magazine Forbes la semaine passée, se déclarant "le candidat de Dieu" et se disant notamment anti-avortement, anti-vaccins et favorable au retour de la prière à l'école, ses proches s'alarmaient de sa santé mentale.

Diagnostiqué bipolaire en 2017, il traversait selon sa famille un nouvel épisode maniaco-dépressif le rendant particulièrement euphorique. Un proche déclarait ainsi à People (en anglais) qu'il était en difficulté et que son "attitude imprévisible" inquiétait alors son épouse. 

2024 comme nouvel horizon ?

Certains observateurs soupçonnaient cette candidature du rappeur, ancien soutien de Donald Trump, d'être une diversion destinée à perturber celle du démocrate Joe Biden, actuellement en tête des sondages nationaux. 

Pour sa part, le président Donald Trump avait jugé "intéressante" l'idée que Kanye West puisse être candidat à la Maison Blanche, tout en estimant que l'élection de 2024 devait être son véritable objectif. Beaucoup pensent maintenant qu'il s'agissait peut-être bien pour l'ambitieux rappeur milliardaire d'un ballon d'essai destiné à être transformé dans quatre ans.

Vous êtes à nouveau en ligne