DIRECT. Héritage de Johnny Hallyday : le tribunal de Nanterre renvoie l'affaire au 30 mars à la demande de David et Laura

Pierre-Olivier Sur, Hervé Témime et Emmanuel Ravanas (de gauche à droite), les avocats de Laura Smet au tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine), le 15 mars 2018.
Pierre-Olivier Sur, Hervé Témime et Emmanuel Ravanas (de gauche à droite), les avocats de Laura Smet au tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine), le 15 mars 2018. (GERARD JULIEN / AFP)

David Hallyday et Laura Smet réclamaient un droit de regard sur l'album posthume de leur père ainsi que le gel provisoire de son patrimoine.

C’était la première fois qu’ils s’affrontaient devant les magistrats. En conflit avec Laeticia Hallyday, David Hallyday et Laura Smet réclamaient jeudi 15 mars un droit de regard sur l'album posthume de leur père Johnny ainsi que le gel provisoire de son patrimoine. Leur demande a été examinée par le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine), mais l'audience a été reportée au 30 mars à la demande des avocats des deux aînés.

>> RECIT. Succession de Johnny : comment le clan Boudou a hérité du business Hallyday

Les avocats de David et Laura saluent la décision. A la sortie du tribunal, les avocats de David Hallyday se sont "félicités de la sagesse de la juridiction". "Cette histoire est d’une grande tristesse et la justice fera son œuvre", ont-il ajouté. "On a caché un certain nombre d’éléments à notre cliente. Nous attendons l’ensemble des pièces relatives aux trusts", ont précisé les défenseurs de Laura Smet.

L'avocat de Laeticia Hallyday regrette le renvoi. "Plaidons tout de suite, qu'est-ce qu'on attend ?", avait lancé Me Ardavan Amir-Aslani, avocat de la veuve de Johnny. Il souhaitait "que toute la vérité soit dite", a-t-il assuré à sa sortie du tribunal, ajoutant qu'il utilisera tous les moyens légaux "pour faire respecter les dernières volontés" du mari de sa cliente.

 Une guerre d'héritage. Les deux aînés et Laeticia Hallyday sont en conflit ouvert depuis plusieurs semaines, après que cette dernière est devenue l'unique bénéficiaire de l'ensemble du patrimoine et des droits d'auteurs de la légende du rock français.

 L'album de la discorde. En attendant que la justice se prononce sur le fond du dossier, Laura Smet et David Hallyday ont saisi en référé le tribunal afin de "pouvoir se prononcer" sur un projet de disque posthume de Johnny Hallyday, son 51e album studio. Ils donnent à Laeticia Hallyday "un délai de 48 heures" pour leur accorder un droit de regard sur l’œuvre et réclament une "astreinte de 10 000 euros par jour de retard" en cas de non-respect de leur souhait.

 Un disque validé par Johnny ? Ce dernier album aurait-il eu l'aval du rockeur ? C'est l'une des questions. "On vous assène qu'il aurait validé cet album et on vous assène de croire [la maison de disques] Warner sur parole", a regretté Me Carine Piccio. "Nous avons un album auquel Johnny Hallyday a donné son accord, nous souhaitons que cette situation soit rapidement réglée", a de son côté plaidé l'avocat de l'entreprise.

 D'autres demandes examinées. Les deux aînés Hallyday demandaient également, par le biais de cette procédure, des "mesures conservatoires" sur les biens immobiliers et "la mise sous séquestre" des "redevances perçues au titre des droits d'auteur" de l'artiste, dans l'attente que la justice tranche le litige sur l'héritage.

22h31 : Le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) a renvoyé au 30 mars l'examen du référé de David Hallyday et Laura Smet, qui réclamaient un droit de regard sur l'album posthume de leur père et le gel de ses avoirs. Quels ont été les arguments avancés par les parties lors de l'audience ? Franceinfo récapitule.. (GERARD JULIEN / AFP

16h44 : Les avocats de Laura Smet estiment qu'elle a été victime d'un "jeu de piste" lui empêchant de connaître la réalité de l'héritage de son père : "D'abord on lui a caché le testament, et puis désormais ces trusts". Ils expliquent avoir demandé "l'ensemble des élément relatifs au trust" , ce qu'il contient et l'identité de ses propriétaires.

16h31 : L'avocat de Laeticia Hallyday regrette le renvoi. Il souhaitait "que toute la vérité soit dite", et assure qu'il utilisera tous les moyens légaux "pour faire respecter les dernières volontés" du mari de sa cliente.

16h31 : Cette audience était le premier round du conflit entre les deux enfants aînés du chanteur et la famille de son épouse. Les avocats de Laura Smet et David Hallyday, qui avaient demandé ce référé pour empêcher la publication de l'album posthume, ont finalement demandé son renvoi pour examiner les nouvelles pièces qu'ils disent avoir récemment reçues.

16h29 : L'audience en référé sur l'album posthume de Johnny est renvoyée au 30 mars, à la demande des avocats de Laura Smet et David Hallyday.

15h30 : Le tribunal de Nanterre se retire pour délibérer sur la demande de renvoi de l'audience, selon notre journaliste sur place. Les débats ont également tourné autour de l'album posthume en lui-même et sa validation ou non par le chanteur avant sa mort.

15h17 : Les échanges sont tendus à l'audience en référé sur l'album posthume de Johnny Hallyday. L'avocat de son épouse, Laeticia, s'emporte contre ceux de Laura Smet et David Hallyday, qui persistent à appeler sa cliente Laeticia Boudou, son nom de jeune fille. Et refuse le renvoi demandé par la partie adverse.

14h41 : Johnny Hallyday avait consacré une bonne partie de sa dernière année à travailler sur son 51e album studio. Il se composerait de neuf morceaux très rock, dont certains évoquent frontalement la mort. On vous résume tout ce que l'on sait déjà sur cette œuvre au cœur du conflit de la famille Hallyday.

14h41 : L'audience en référé concernant l'album posthume de Johnny Hallyday est ouverte au tribunal de Nanterre. On sait déjà que les avocats de Laura Smet et David Hallyday, qui réclament un droit de regard sur ce disque, vont demander un report de l'audience pour prendre connaissance de nouvelles pièces du dossier.

14h18 : Les avocates de Laura Smet et David Hallyday arrivent au tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine). On vous explique dans cet article en quoi consiste l'audience prévue à 14h30.

13h23 : Notre journaliste Margaux Duguet est à Nanterre (Hauts-de-Seine), où doit se tenir l'audience en référé sur l'album posthume de Johnny. Des fans sont venus soutenir les enfants du chanteur contre son épouse, mais l'événement attire surtout les journalistes.

12h54 : La pause déjeuner est le moment idéal pour vous plonger dans nos meilleurs articles et contenus publiés aujourd'hui. Voici une sélection :

La guerre judiciaire pour la succession de Johnny Hallyday doit s'ouvrir aujourd'hui avec une audience en référé concernant l'album posthume du chanteur. L'occasion de revenir sur les racines du conflit : comment le clan Boudou, la famille de Laeticia Hallyday, a mis la main sur les affaires de Johnny. Le père de Laeticia, sa grand-mère ou encore son frère occupent des postes-clés dans l’empire financier et artistique du rockeur. Vincent Daniel fait le récit de cette prise de pouvoir.




(FRANCEINFO)


Depuis le début des Jeux paralympiques, la France s'est trouvée une star de l'envergure de Martin Fourcade : Marie Bochet, la multi-médaillée du ski handisport. Elle a remporté hier son troisième titre de la compétition, et en vise un quatrième en slalom, dimanche. Avec 7 médailles dans sa carrière, elle est l'athlète la plus titrée de l'histoire des Jeux d'hiver, olympiques et paralympiques confondus. Fabien Magnenou dresse le portrait de cette championne encore trop peu connue.




(KARL-JOSEF HILDENBRAND / DPA / AFP)


• Dimanche, Vladimir Poutine décrochera sans surprise un quatrième mandat de président à la tête de la Russie. L'inamovible leader vient d'être pointé du doigt par Theresa May après l'empoisonnement d'un ex-espion et de sa fille à Salisbury. L'occasion de revoir le documentaire diffusé hier soir sur France 5, "La Vengeance de Poutine", qui décrypte ses relations avec les principaux leaders mondiaux.




(BAPTISTE BOYER / FRANCEINFO)

Vous êtes à nouveau en ligne