Jazz à Vienne 2020 va exister en "édition limitée", entre live et multimédia, du 20 juin au 19 juillet

Le festival Jazz à Vienne, édition 2012, avec de gauche à droite Gonzalo Rubalcaba, Orlando \"Maraca\" Valle, Al Di Meola, Kevin Seddiki, Peter Kaszas et Fausto Beccalossi, le 6 juillet 2012 au Théâtre antique de Vienne
Le festival Jazz à Vienne, édition 2012, avec de gauche à droite Gonzalo Rubalcaba, Orlando "Maraca" Valle, Al Di Meola, Kevin Seddiki, Peter Kaszas et Fausto Beccalossi, le 6 juillet 2012 au Théâtre antique de Vienne (DAVID REDFERN / REDFERNS / GETTY IMAGES)

À l'instar d'autres grands événements musicaux annulés pour cause de pandémie, le célèbre festival isérois va proposer à son public une palette de rendez-vous : concerts live, rediffusions d'archives de légende, émissions spéciales, compilations ou playlists.

Si le fameux Théâtre Antique restera silencieux cet été (à l'exception de deux concerts sans public le 2 juillet en live streaming), Jazz à Vienne entend bien exister malgré l'annulation de son édition 2020 pour cause de coronavirus. Dès le 20 juin, et jusqu'au 19 juillet 2020, le festival va proposer de nombreux rendez-vous aux internautes, ont annoncé les organisateurs jeudi 18 juin.

Sous l'appellation "Jazz à Vienne - édition limitée !", le festival a préparé un programme de concerts live, rediffusions, émissions spéciales, compilations et autres playlists inédites à découvrir chaque jour via ses comptes de réseaux sociaux. "Puisque le public ne peut venir au festival, le jazz ira à la rencontre de son public", peut-on lire sur le communiqué de presse, "dans les rues, les bars, cafés et restaurants de Vienne et Lyon", dont les écrans des établissements partenaires rediffuseront d'anciens concerts (entre le 25 juin et le 11 juillet), ainsi que "sur le web, en radio, en télévision".

Deux concerts sans public au Théâtre Antique

Pensés spécialement pour cette édition 2020 sans précédent, deux concerts auront lieu dans un Théâtre Antique désert, à découvrir en direct sur notre média live Culturebox le 2 juillet avec le célèbre duo formé par Ballaké Sissoko (kora) et Vincent Ségal (violoncelle), suivi du trio du pianiste Éric Legnini qui convie en guest-stars très spéciales les chanteurs Thomas Dutronc et Hugh Coltman, deux artistes qu'il connaît bien.

Une soirée multifestivals et des rendez-vous réguliers sur YouTube

Le 30 juin à 18 heures, quelque 18 festivals de jazz partenaires de Jazz à Vienne de 15 pays différents se réuniront en vidéo sur la chaîne YouTube du festival isérois pour une soirée placée sous le signe de l’ouverture et du partage. Au menu : la diffusion d’une compilation d’extraits d'archives de concerts venus du monde entier, de São Paulo à Tokyo en passant par Montreux, Marseille ou Jazz sous les pommiers. Pour chacun des 18 festivals impliqués, un extrait musical sera diffusé, permettant de revoir les regrettés Ornette Coleman et Roy Hargrove, ou de (re)découvrir Omar Sosa & Yilian Canizares, Thomas de Pourquery & Supersonic, Christian McBride, Jacob Collier, Anne Paceo, Manu Katché, Stefano Bollani, Kurt Rosenwinkel...

Par ailleurs, pour se consoler de l'absence de l'habituelle soirée "All Night Long" de Jazz à Vienne, le festival va proposer, toujours via YouTube, une compilation, intitulée "All Day Long", d'extraits de concerts des années passées. Enfin, du 25 juin au 11 juillet, le festival proposera chaque jour une interview d'une personnalité du festival, d'un artiste, d'un bénévole ou d'un festivalier.

Plusieurs médias se mobilisent, dont France Télévisions

Au niveau national, plusieurs médias s'associent à cette "Édition limitée" de Jazz à Vienne, parmi lesquels France Télévisions via Culturebox, Fip, France Inter, la radio TSF Jazz, la chaîne Mezzo, le site Qwest TV, ainsi que la webradio Gri-Gri ou le réseau #AuxSons pour des playlists... Au niveau local, la presse et France 3 Auvergne seront mobilisées, tandis que la station viennoise Crock Radio fera office de "radio éphémère", diffusée dans les rues de la ville, et retransmettra quotidiennement des archives live du festival...

Vous êtes à nouveau en ligne