Coronavirus : Jazz à la Villette 2020 aura bien lieu, avec une affiche majoritairement française

Les pianistes Bojan Z, Éric Legnini, Baptiste Trotignon et Pierre de Bethmann ouvriront ensemble, sur scène, Jazz à la Villette le 4 septembre 2020 à la Philharmonie de Paris
Les pianistes Bojan Z, Éric Legnini, Baptiste Trotignon et Pierre de Bethmann ouvriront ensemble, sur scène, Jazz à la Villette le 4 septembre 2020 à la Philharmonie de Paris (Didier Péron)

Michel Portal, Baptiste Trotignon et Laura Perrudin côté français, Fatoumata Diawara et Roberto Fonseca côté international, sont quelques-uns des artistes à l'affiche d'une édition 2020 de Jazz à la Villette maintenue après une longue incertitude, mais resserrée sur deux week-ends. Dès juillet, d'autres festivals se déconfinent, à Sète et Paris.

La mise en sommeil du spectacle vivant à la mi-mars pour cause de Covid-19 a entraîné l'annulation de dizaines de festivals. D'abord pour cause de confinement, ensuite pour cause d'incertitude sur l'avenir, sur la présence des artistes étrangers, sur les conditions de sécurité dans lesquelles les concerts pourraient se tenir, les pouvoirs publics s'avérant incapables de répondre aux interrogations des programmateurs. Entre-temps, quelques festivals observaient un silence prudent, parmi lesquels Jazz à la Villette. Le célèbre rendez-vous musical du nord-est parisien, qui ouvre la saison de la Philharmonie de Paris, aura donc bien lieu, du 4 au 13 septembre 2020, mais dans des conditions particulières, "reformaté dans l'urgence pour faire face aux contraintes sanitaires", selon les organisateurs.

Calendrier décalé, programmation resserrée

Jazz à la Villette débutera une semaine plus tard que d'habitude. Les salles et leurs jauges seront aménagées début septembre en fonction des normes sanitaires en vigueur à ce moment. Les spectateurs seront informés des mesures quelques jours avant les concerts. Au lieu de s'étaler sur neuf jours comme d'habitude, le festival se concentrera sur deux grands week-ends. Les concerts seront répartis comme de coutume entre la Philharmonie, la Cité de la musique et la Grande Halle de la Villette avec la contribution d'autres sites : l’Atelier du Plateau, la Dynamo de Banlieues Bleues (à Pantin), le Studio de l’Ermitage et Villette Makerz.

Du fait de la pandémie, de nombreux artistes internationaux, notamment américains, ne peuvent pas venir en Europe. Le pianiste cubain Roberto Fonseca, programmé le 12 septembre à la grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie, a dû annuler sa venue il y a quelques jours. En revanche, la chanteuse malienne Fatoumata Diawara est bien à l'affiche le 13 septembre à la Grande Halle et le trio de Manchester Gogo Penguin (5 septembre à la Grande Halle). L'artiste chilienne Melissa Aldana, basée à New York, est également programmée (6 septembre).

Des créations au programme

Côté français, le festival s'ouvrira le 4 septembre à la Philharmonie par un quartet de pianistes haut de gamme : Éric Legnini, Baptiste Trotignon, Bojan Z et Pierre de Bethmann. Deux d'entre eux, Trotignon et Bojan Z, avaient déjà offert un mémorable concert en duo à Jazz à la Villette en 2012. Cette fois, ils seront quatre autour de deux pianos et de deux Fender Rhodes, un programme créé en 2019 au Tourcoing Jazz Festival. Autre personnalité phare du jazz français, le saxophoniste Michel Portal sera sur scène le 6 septembre à la Grande Halle.

Jazz à la Villette 2020 propose deux créations : D'une part, "Gwo Ka Pwojè", une épopée musicale guadeloupéenne conçue par Sonny Troupé, Arnaud Dolmen, Christian Laviso, Jonathan Jurion et Olivier Juste (13 septembre, Cité de la Musique). D'autre part, un hommage à un album légendaire de John Coltrane, Africa/Brass (1961), revisité par le Dal Sasso Big band (dirigé par Christophe Dal Sasso), David El malek, Sophie Alour et Géraldine Laurent (11 septembre, Grande Halle). Par ailleurs, la harpiste et chanteuse Laura Perrudin se produira en solo, avec effets électroniques, le 12 septembre. À découvrir enfin, la contrebassiste et chanteuse Sélène Saint-Aimé qui s'apprête à sortir son premier album (5 septembre).

La harpiste Laura Perrudin
La harpiste Laura Perrudin (Jean-Baptiste Millot)
Dans les salles situées hors du quartier de la Villette, la programmation "Périphérique" inclut des artistes comme le tromboniste Fidel Fourneyron,  le guitariste Maxime Delpierre et la bassoniste Sophie Bernado.

L'ouverture de la billetterie du festival est fixée au jeudi 2 juillet à 12 heures.

D'autres festivals se déconfinent

Jazz à la Villette n'est pas la seule manifestation à renouer avec le public. Dès cet été, des événements de musiques actuelles habituellement en plein air ont fait savoir qu'ils se déconfineraient aussi. C'est le cas du Paris Jazz Festival qui aura lieu du 16 août au 20 septembre 2020, dans le cadre des Festivals du Parc floral. Avec le pianiste Ray Lema, les saxophonistes Laurent Bardainne (Tigre d'eau douce), Sophie Alour (Joy), Céline Bonacina (Fly Fly), le duo batterie-piano Obradovic-Tixier, le trio Nec+ du bassiste Étienne M'Bappé pour des concerts gratuits (programme complet).

Tout au sud, Jazz à Sète, qui avait initialement annulé son édition 2020, a réorganisé en urgence une version resserrée du festival, déplacée de son habituel Théâtre de la Mer vers le Parc du Château d'Eau (ou Parc Simone Veil), le site où il était organisé à l'origine... Avec deux dates majeures : des concerts gratuits les 17 et 18 juillet. Le 17, il y aura un Marathon Jazz dans toute la ville et au Parc du Château d'Eau avec Laurent Bardainne, Tiger Tigre, Foehn Trio, Clotilde Rullaud et Dano Heider, le duo Obradovic Tixier... Le 18, le public pourra applaudir Human Songs et le trio de Laurent Coulondre dans son hommage à Michel Petrucciani au Parc du Château d'Eau.

Vous êtes à nouveau en ligne