George Michael, une icône gay torturée, est mort

FRANCE 3

George Michael est mort dimanche 25 décembre à seulement 53 ans. Derrière ses 100 millions de disques vendus, il y avait un homme tourmenté.

Prenez un solo de saxophone langoureux, ajoutez-y un playboy au brushing impeccable et au regard de braise, vous obtiendrez l'un des slows les plus mythiques de l'histoire de la musique. George Michael, c'est d'abord l'histoire d'un garçon surdoué qui invente le boys band alors que les 2 be 3 sont encore en culottes courtes. Du kitsch et des tubes planétaires qui traversent les générations.

Coming-out en 1998

Mais derrière ces mélodies enivrantes se cache une personnalité torturée qui n'aime pas vraiment cette étiquette de séducteur. Dans une époque puritaine et malgré des clips très explicites, il ne trouve pas la force de révéler son homosexualité. C'est finalement après une arrestation pour atteinte à la pudeur en 1998 qu'il fait son coming-out public. Il devient une icône de la communauté gay et investit dans la recherche contre le sida. Dans les années 2000, sa carrière bat de l'aile et ses ennuis de santé s'accumulent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne