Eurovision : déception pour la France

France 3

La 64e édition de l'Eurovision qui s'est déroulée samedi 18 mai à Tel-Aviv (Israël) n'aura pas vu la première victoire de la France au concours depuis 1977. Bilal Hassani a fini à la 14e position d'un concours dominé par les Pays-Bas.

Bilal Hassani ne sera pas le successeur de Marie Myriam, dernière représentante hexagonale gagnante du concours de l'Eurovision en 1977 avec son titre L'oiseau et l'enfant. C'est le néerlandais Duncan Laurence qui l'a emporté avec son hymne à l'amour intitulé Arcade. Un trophée qu'il a voulu dédier à la tolérance. "Croyez en ce que vous aimez. Acceptez les autres et aimez-les tels qu'ils sont plutôt que de les juger. C'est ce que je pense. Et rêvez, rêvez surtout", a déclaré le vainqueur. 

Bilal Hassani, tolérant et prometteur

La plus belle incarnation de ce message figure dans le titre Roi interprété par Bilal Hassani, avec une perruque blonde pour assumer son homosexualité. L'interprète français était accompagné de deux danseuses : l'une malentendante et l'autre en surpoids. Une interprétation tout en émotion qui n'a pas conquis le jury, le français finissant en 14e position. "J'ai réalisé mon plus grand rêve et j'ai profité de l'instant. C'était vraiment ce que je voulais faire", détaille-t -il en pleurs. Un rêve d'enfant qui sonne le point de départ d'une carrière aux contours prometteurs, entre un clip en préparation et son futur Olympia le 21 octobre prochain.

Vous êtes à nouveau en ligne