Disparition de Papa Wemba, légende de la musique congolaise

(Papa Wemba en concert à Paris en 2006 © SIPA/NICOLAS CHAUVEAU)

Le chanteur et star de la musique congolaise est décédé dimanche à Abidjan en Côte d'Ivoire où il participait à un festival. Papa Wemba avait 66 ans.

Le musicien congolais et emblème de la musique africaine Jules Wembadio Pene Kikumba, alias Papa Wemba est mort dimanche, annoncent les organisateurs du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (FEMUA) à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

L'artiste, âgé de 66 ans, avait été victime samedi d'un malaise sur scène lors de ce rassemblement musical. Il était le fondateur du label "Viva la musica" en 1977 et l'auteur des tubes "Analenço", "Maria Valencia" ou encore "Yolele", considérés comme des emblèmes de la world music.

"Il voulait mourrir sur scène, son voeu s'est réalisé" :  A'salfo, leader du groupe Magic System

"Il y a moins de deux semaines, Papa Wemba a annoncé qu'il voulait mourir sur scène. Son vœu s'est réalisé ", a raconté dimanche sur France Info A'salfo, le leader du groupe Magic System et fondateur du festival des Musiques urbaines d'Anoumabo, à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

Avant de monter sur scène, "il paraissait un peu fatigué parce qu'il avait déjà joué avant-hier ", s'est souvenu A'salfo, qui a vu l'artiste congolais juste avant son concert.

Il a également tenu à rendre hommage à cette "icône pour toute l'Afrique ", qui incarnait cette "modernisation de la musique africaine ."

"C'est une immense perte que le monde de la culture subi" : A'salfo, leader du groupe Magic System
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne