Dans "Nos 4 saisons" Camille et Julie Berthollet osent le mélange musique classique-chanson française

Julie et Camille Berthollet
Julie et Camille Berthollet (France 3 Paris Ile-de-France)

C'est un hommage à Antonio Vivaldi des deux jeunes femmes ancrées dans leur époque. "Nos quatre saisons" donne un coup de frais au répertoire classique

Elles se sont longtemps ressemblées à un point tel qu'on les prenait pour des jumelles. A 21 et 22 ans, Camille et Julie Berthollet ont désormais chacune leur style, mais elle gardent une complicté rare et des goûts musicaux très proches nés de leur histoire commune. Comme cet amour pour Antonio Vivaldi, qu'elles ont découvert à l'âge de deux et trois ans, avant même d'apprendre le violon pour Julie et le violoncelle pour Camille. C'est ensemble une fois encore qu'elles composent et interprêtent leur cinquième album dédié au compositeur italien. 

On s’écoute mutuellement et on se donne des conseils. On sait que si c’est pas bien on va se le dire, on va être honnête sans s’en vouloir pour autant. Nous sommes sincères et cela fait du bien de savoir qu'il n'y a rien de faux entre nous.Camille Berthollet

Dans Nos Quatre Saisons, les jeunes femmes ont composé quatre titres qu’elles interprètent avec Joyce Jonathan, Ycare, et Foé. Elles y mêlent délibérément le violon et la chanson à texte. "Quand on était en étude de musique classique dans des grandes écoles, personne ne parlait jamais de pop, de chansons, ou même de jazz, raconte Julie. Et maintenant qu’on en fait de plus en plus on voit d’anciens étudiants avec qui on travaille qui viennent nous dire mais oui moi aussi j’ai d’autres projets, mais je n’osais pas le dire car c’est un peu mal vu." Camille poursuit : "ça leur fait plaisir que des gens démocratisent la musique classique et ça les encourage." 

"La musique classique est hermétique et élitiste"

Et cette ouverture à d'autres styles musicaux ravit aussi les amateurs de pop, au premier rang desquels Ycare. Il prête sa voix à l'un des titres de l'album. "La musique classique est quelque chose d’assez hermétique et d’assez élitiste, témoigne le chanteur. Moi qui suis un autodidacte c’est une promotion intellectuelle. Je suis très honoré et très fier d'être à leurs côtés, j’apprends beaucoup." 

Virtuoses et rayonnantes, les deux jeunes femmes sont aussi à l'aise avec le répertoire classique qu'avec les autres genres musicaux. Deux musiciennes parfaitement de leur époque.

En concert le 28 Mai 2020 au Casino de Paris - le 21avril à Enghien-les-bains (95) - le 17 juillet  à Chambéry (73) .

Vous êtes à nouveau en ligne