VIDEO. Julien Doré nous met "La Fièvre" pour son retour surprise

Le chanteur et musicien Julien Doré en 2020.
Le chanteur et musicien Julien Doré en 2020. (GOLEDZINOWKSI)

Coucou, le revoilà ! Après des années d'absence, le chanteur d'Alès à la crinière de lion effectue son retour avec un single baptisé "La Fièvre".

Après deux ans d’absence et quatre ans après son dernier véritable album studio (&), Julien Doré est de retour. Et il décide d’emblée de nous mettre La Fièvre - facile en pleine canicule, hein - en sortant un premier single tubesque et un clip soigné qui annoncent sans doute un album pour la rentrée.

"Je ne veux plus écrire les peines que le féminin m’a fait", proclame-t-il au tout début de cette nouvelle chanson dévoilée jeudi 25 juin à 19h. De fait, ce titre à visée écolo ne parle pas de peines de cœur mais du monde tel qu’il va, c’est à dire droit dans le mur. "Dans nos envies de plages, d’UVA et d’UVB/ J’en vois quelques uns qui nagent/ Parce qu’on a déjà coulé", grince-t-il de sa voix caressante avec l’air de ne pas y toucher.

"Le monde a changé, il s’est déplacé quelques vertèbres/ Où était l’ostéo ? Caché dans son dos, attendant la fièvre", dit le refrain de cette drôle d’ode chaloupée à la planète, co-réalisée par Tristan Salvati, repéré sur l’album d’Angèle.

Le clip confirme le propos écolo

Il n’y a pas que le monde, Julien Doré aussi semble avoir changé. Au moins un peu. Plus ironique, moins autocentré, il commente l’air du temps - irrespirable. "L’enfer c’est pas les autres, c’est ceux qui font rêver / Et qui vendent leur culotte pour un peu de télé / Et toute ma grande famille a le cœur tout chamboulé / Tant qu’il y a quelques partages, il y a du vide à écouler".

Comme l'annonçaient les mystérieuses affiches promo (avec QR code) qui ont fleuri jeudi un peu partout en France, le clip, aussi drôle qu’esthétique, surligne le propos écolo. Visiblement tourné à domicile, en Camague, il est co-signé Brice VDH, déjà complice de nombreuses vidéos de Julien Doré sur son précédent album, de Porto Vecchio à Coco Câline.

Une mystérieuse affiche annonçant dans une rue de Paris le retour de Julien Doré avec le single \"La Fièvre\", jeudi 25 juin 2020.
Une mystérieuse affiche annonçant dans une rue de Paris le retour de Julien Doré avec le single "La Fièvre", jeudi 25 juin 2020. (COLUMBIA / SONY)

Le chanteur, dont le visage est remplacé par un globe terrestre, y personnifie le monde. Et le monde a effectivement bien changé. Il vit sur un îlot cerné d’eau, dans une élégante maison d’architecte devant laquelle attend une décapotable flashy. Le monde est surtout devenu une contradiction ambulante : il cultive son potager mais il achète ses légumes industriels au supermarché et entasse de la junk food dans son panier...

L’ami des chiens Julien Doré est accompagné cette fois de deux superbes bergers blancs et porte désormais des méduses en plastique sur chaussettes de tennis, un vrai défilé. Mais ouf, notre chanteur distingué n’a pas sacrifié à la mode des claquettes-chaussettes. 

Vous êtes à nouveau en ligne