"Pirouette Cacahuète" : l'auteure de la comptine pour enfants est morte à l'âge de 99 ans

La basilique Notre-Dame à Alençon (Orne), où Gabrielle Grandière était institutrice dans les années 1950.
La basilique Notre-Dame à Alençon (Orne), où Gabrielle Grandière était institutrice dans les années 1950. (JEAN-BAPTISTE MARIE / RADIO FRANCE)

La célèbre chanson a été écrite dans les années 1950 par une institutrice d'Alençon.

Elle avait écrit la comptine pour enfants "Pirouette Cacahuète" : Gabrielle Grandière est morte mardi à l'âge de 99 ans, rapporte France Bleu Maine, mercredi 26 février.

Auteure, compositrice, violoniste et écrivaine, la Sarthoise a écrit cette comptine qui a bercé des générations d'enfants dans les années 1950 : "Il était un petit homme... Pirouette, Cacahuète !" Gabrielle Grandière est alors institutrice à Alençon. "Je trouvais que les comptines étaient cucul", raconte-t-elle, sur France Bleu Maine en 2012. Elle s'est donc décidée à en faire une elle-même. "Je l'ai écrite en un rien de temps !" La chanson s'exporte ensuite assez rapidement à travers le monde, à la grande surprise de Gabrielle Grandière.

"Sylvie Vartan me l'a piquée !"

C'est Sylvie Vartan qui a popularisé cette comptine, mais pas dans sa version originale. Il y est notamment question d'avion à réaction. "À l'époque où je l'ai écrite, ça n'existait pas", corrigeait Gabrielle Grandière qui résume : "Sylvie Vartan me l'a piquée ! Cette chanson est passée dans le domaine public."

Gabrielle Grandière s'est rendu à la Sacem, (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique). Là, on lui explique qu'il est trop tard pour revendiquer quoi que ce soit, la chanson étant passée dans le domaine public. Gabrielle Grandière en souriait : "Donc, aujourd'hui, je m'appelle domaine public !"

Gabrielle Grandière a même eu les honneurs des Inrocks, en 2012, relayant une vidéo parue sur le Maine Libre.

Vous êtes à nouveau en ligne