Bertrand Cantat a-t-il donné son dernier concert ?

Bertrand Cantat, lors d\'un concert le 1er mars 2018, à La Rochelle (Charente-Maritime). 
Bertrand Cantat, lors d'un concert le 1er mars 2018, à La Rochelle (Charente-Maritime).  (XAVIER LEOTY / AFP)

Au terme d'une tournée chahutée, le chanteur était dimanche à Bruxelles. Il a laissé entendre qu'il s'agissait de "la dernière date tout court" de sa carrière. 

Clap de fin pour la carrière sur scène de Bertrand Cantat ? C'est ce que croit savoir le quotidien La Dernière Heure, qui relève une "phrase sibylline" du chanteur, dimanche 10 juin, à Bruxelles (Belgique). Merci, ça fait plaisir. Surtout pour la dernière date de la tournée et la dernière date tout court", a lancé Bertrand Cantat aux spectateurs de L'Ancienne Belgique.

Lundi, le chanteur annule ses deux dernières dates de concert, prévues à Pau et à Bordeaux les 20 et 21 décembre, a confirmé Bertrand Cantat sur son compte Facebook. "Après 27 concerts devant 35 500 personnes, la tournée Amorfati [l'amour du destin] de Bertrand Cantat s’est terminée hier soir à Bruxelles à l’Ancienne Belgique", écrit l'équipe du chanteur. "Nous tenons à remercier chaleureusement le public si nombreux (...) Merci à cette belle équipe en tournée."

>> "Bientôt, on va lui reprocher d'être vivant !" : on vous raconte la tournée agitée de Bertrand Cantat

Pour Pierre Berger, responsable marketing des salles de concerts de L'Ancienne Belgique, Bertrand Cantat a prononcé cette phrase "sur le ton de l'inconnu". "Il a insisté surtout sur le fait que c'était la dernière date de sa tournée et puis peut-être de sa carrière c'est vrai, mais il l'a dit sur le ton de l'émotion", a-t-il expliqué à franceinfo.

Le "droit à exercer [son] métier"

Jeudi 7 juin, le chanteur a donné un unique concert parisien, précédé d'une manifestation de quelques militantes féministes, dans un Zénith à moitié rempli (3 000 spectateurs environ), après l'annulation des deux concerts prévus en mai à l'Olympia, la salle craignant des "risques sérieux de troubles à l'ordre public"L'ex-leader de Noir Désir, condamné pour la mort en 2003 de sa compagne Marie Trintignant, a notamment dénoncé  les "censures", les "intimidations", les "journalistes" et "Bolloré", propriétaire de l'Oympia.

Des personnes manifestent devant le Zénith de Paris contre un concert de Bertrand Cantat, le 7 juin 2018.
Des personnes manifestent devant le Zénith de Paris contre un concert de Bertrand Cantat, le 7 juin 2018. (MAXPPP)

Libéré en 2007 après avoir purgé plus de la moitié de sa peine de huit ans, le chanteur bordelais a progressivement repris son activité artistique à partir de 2010. Malgré le succès de la tournée avec Détroit il y a quatre ans, la sortie de son album solo, fin 2017 s'est effectuée sur fond de polémique, à la suite d'une couverture des Inrocks parue en pleine tempête Weinstein.

Une une dont Cantat s'est excusé sur Facebook. Dans ce message, il évoquait aussi son "droit à exercer [son] métier", tout en "renouvelant" sa "compassion" à la "famille et aux proches de Marie" Trintignant. Depuis, il a vécu une tournée chahutée