Barbara : son imprésario raconte son quotidien

Voir la vidéo

Celle qui fut l'imprésario de Barbara, Nadine Laïk-Blanchard, était l'invitée du Soir 3 ce vendredi 24 novembre.

Elle s'est éteinte il y a tout juste 20 ans à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine. Au-delà de l'image de la dame en noir, qui était Barbara ? Nadine Laïk-Blanchard, qui fut son imprésario, revient sur ses années aux côtés de la chanteuse. "On était nounou, infirmière, curé parfois", explique-t-elle en plateau. Avant de dévoiler quelques anecdotes sur la chanteuse : "Elle avait absolument besoin de manger des gros cornichons à trois heures du matin, juste avant que le drugstore ne ferme".

À la fois farceuse et dure

Barbara était aussi une femme joyeuse, une farceuse. "J'ai un souvenir horrible. On repart dans la voiture après un concert, et elle était souvent placée derrière le chauffeur, moi à côté. Et là, je ne sais pour quelle raison, elle s'est mise de l'autre côté. Au début je croyais qu'elle était de très mauvaise humeur, mais en fait c'était une farce et attrape à sa manière. Elle avait décidé qu'elle allait me déguiser en elle", raconte Nadine Laïk-Blanchard qui s'est donc retrouvée à signer des autographes. Un côté farceur qui contrastait avec son autre côté, très dur. "Elle s'obligeait, elle se flagellait mentalement pour arriver à une perfection incroyable. Avec les autres aussi. Si le tabouret n'était pas à la bonne hauteur, ça allait très très mal, si la contrebasse glissait un peu, ça allait très très mal, mais elle avait toujours raison", ajoute son imprésario.

Le JT
Les autres sujets du JT