Albin de la Simone : son concert dessiné en terre bretonne avec Jean Julien

Albin de la Simone devant les figures dessinées par Jean Julien
Albin de la Simone devant les figures dessinées par Jean Julien (K. Hannedouche /France Télévisions)

Le musicien et le dessinateur ont uni leurs talents pour un parcours en dix étapes et dix chansons dans le cadre du festival Lieux mouvants

Le festival Lieux mouvants au coeur de la Bretagne a proposé ce week-end une ballade dessinée dans laquelle les talents du musicien auteur compositeur Albin de la Simone ont rejoint ceux du dessinateur Jean Julien pour créer un parcours de dix dessins géants.

Cette rencontre entre le musicien auteur compositeur interprète et le dessinateur n'est pas pur hasard. D'abord, Albin de la Simone a une autre corde à son arc déjà riche : il dessine et a eu l'occasion d'exposer ses carnets de tournée aux Francofolies et à la Philharmonie de Paris. Ensuite il a, avec Jean Jullien, un point commun :

On a une même manière de parler simplement des choses compliquéesAlbin de la Simone

Albin dans ses chansons, Jean dans ses dessins, essaient "de dire des trucs riches avec le moins de traits ou de mots possible". Ils ont donc imaginé  "une procession musico-dessinale ou dessino musicale" entre un hameau et une chapelle près de Lanrivain dans les Côtes d'Armor.

Les spectateurs ont suivi la ballade de Jean et Albin en dix dessins sur des figures géantes découpées et en dix chansons. Un exercice réalisé sans filet, c'est à dire sans répétition : "On s'est vite rendu compte qu'il était plus long que moi pour faire des dessins explique Albin de la Simone. Il allait au plus vite et moi j'étirais mes chansons et on se calait comme on pouvait. "

Cette ballade dessinée restera comme un moment de poésie unique.

Vous êtes à nouveau en ligne