Robert Doisneau, photographe mondain pour Vogue : une expo, un livre, un DVD

L’exposition "Robert Doisneau, les années Vogue" présente un aspect méconnu du travail du photographe, celui de reporter mondain pour le magazine Vogue de 1949 aux années 60. Les bals mondains, les débuts de mannequin de Brigitte Bardot, Picasso retouchant les photos de mode... cette partie, peu publiée de son œuvre, montre la reprise de la vie en France et de la presse de l'après-guerre. Emouvant


19
En 1949, Michel de Brunhoff, qui dirige le magazine Vogue, passe un contrat d’exclusivité avec Robert Doisneau pour une durée de 3 ansAtelier Robert Doisneau
29
Le photographe aux 450 000 négatifs couvrira l’actualité mondaine, fera quelques photos de mode et réalisera des reportages pour raconter la vie en France, accompagné d’Edmonde Charles-Roux, devenue sa rédactrice attitrée.Atelier Robert Doisneau
39
La complicité avec Edmonde Charles-Roux est grande mais la vie de photographe mondain ne convient pas à Robert Doisneau qui reprend sa liberté à l’échéance du contrat. Atelier Robert Doisneau
49
Edmonde Charles-Roux devenue rédactrice en chef du titre, Robert Doisneau continuera pourtant à réaliser jusque dans les années 60 des prises de vues pour Vogue.Atelier Robert Doisneau
59
Cette importante collection, jamais présentée dans son intégralité, a été revisitée pour composer cette exposition, qui s’accompagne d’un important ouvrage publié aux Éditions Flammarion. Atelier Robert Doisneau
69
À Doisneau qui écrivait "Pendant deux ans j’étais comme le fils du jardinier invité à partager les jeux des enfants du château à condition d’apporter sur le beau monde un regard neuf et une vivacité de dénicheur", Edmonde Charles-Roux répondait qu’elle l’avait souvent vu comme un enfant devant une vitrine de Noël.  Atelier Robert Doisneau
79
Cette exposition, conçue et produite par la Ville de Versailles avec l’Atelier Robert Doisneau, est présentée dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris.Atelier Robert Doisneau
89
Couverture du DVD "Robert Doisneau, le révolté du merveilleux". A partir d'archives inédites, ce film est écrit et réalisé par Clémentine Deroudille, la petite-fille du photographe. Il dresse le portrait intime de l’homme et de l’artiste, d’un Doisneau inattendu, farouchement déterminé à être un pourvoyeur de bonheur.
99
De 1949 à 1952, Robert Doisneau photographie la vie artistique parisienne et l'actualité mondaine en exclusivité pour le magazine Vogue‐Paris. Après la fin de son contrat et jusque dans les années 1960, il continuera de faire des photos pour son amie Edmonde Charles‐Roux, devenue rédactrice en chef du magazine. La somptuosité des bals mondains, les prises de vues où Brigitte Bardot fait ses débuts de jeune mannequin, Picasso retouchant des photos de mode… ne sont que quelques exemples d'un important corpus, rarement publié, qui montre la reprise de la vie en France et de la presse de l'après‐guerre.Editions Flammarion
Vous êtes à nouveau en ligne