Pour ses 50 ans, la marque Sonia Rykiel est l'invitée exceptionnelle de la haute couture parisienne

Julie de Libran, directrice artistique de Sonia Rykiel, en 2018.
Julie de Libran, directrice artistique de Sonia Rykiel, en 2018. (CYRILLE GEORGE JERUSALMI / SP SONIA RYKIEL)

La marque Sonia Rykiel fête ses 50 ans cette année. Pour l'occasion, elle est l'invitée exceptionnelle de la haute couture parisienne 2018. La marque de prêt-à-porter chic défile, dimanche, à l'École nationale des beaux-arts à Paris.

Au premier jour des défilés, Sonia Rykiel est l'invitée exceptionnelle de la haute couture parisienne dimanche 1er juillet 2018. La marque de prêt-à-porter chic défile, à 11 heures, à l'École nationale des beaux-arts à Paris. La griffe née en mai 1968 fête ses 50 ans mais sans sa créatrice. Sonia Rykiel est décédée il y a 2 ans, le 25 août 2016.

L'esprit Sonia Rykiel préservé

Avec des mannequins qui sourient tout le temps, une tradition dans la maison, ce défilé ne pourra pas être triste. Autre tradition, le pull rayé ou les cheveux gaufrés de Sonia Rykiel. "Pour une grande partie du personnel, il manque quelqu'un. Il y a énormément de personnes qui ont  20, 25, voire 30 ans d'ancienneté. Eux ont vraiment travaillé avec madame Rykiel", explique Norbert, chef d'atelier. "Moi, je l'ai juste connue parce que je l'ai habillée. Cela aurait été forcément différent si elle avait pu assister au défilé pour voir ce qu'on présente. Ça reste dans l'esprit Sonia Rykiel mais on va quand même surprendre avec des choses qui sont vraiment différentes de ce qu'on fait d'habitude", poursuit-il.

Surprendre comme lorsque Sonia Rykiel a ouvert sa première boutique en plein coeur de Saint-Germain par exemple. Boutique vite refermée. Julie de Libran, la directrice artistique, n'était pas née. Aujourd'hui, le défilé repose sur elle. "Je regarde toujours les archives de Sonia Rykiel mais à un moment, je ferme les archives et je fais à ma façon. Parmi les archives, je me suis par exemple arrêtée sur une robe avec des strass comme un maillot de bain, strassé sur une robe en pull noir transparente. Vous aurez une version créée qui est ma version. Faire un nouveau défilé, c'est toujours beaucoup de pression. C'est une célébration donc aujourd'hui, je dédie ce défilé aux ateliers et Sonia Rykiel sera avec nous", assure Julie de Libran.

"On ne fait pas de la haute couture"

À 50 ans, la marque doit rester séduisante. Un défi très relevé. En 2012, il a même fallu vendre la marque à un fonds hongkongais. "Des Américains vont savoir ce qu'est Saint-Germain-des-Prés, des Chinois qui ont 20 ou 30 ans ne vont pas le savoir. Mais justement, ils ont envie de connaître. Une maison comme la nôtre avec son patrimoine peut les aborder. On le fait aussi dans nos magasins. On essaie d'avoir des magasins particuliers. Dans celui du boulevard Saint-Germain, il y a 50 000 livres qui vous accueillent. Présenter notre collection pendant la semaine de la haute couture, c'est une autre surprise. On ne fait pas de la haute couture, on fait des vêtements qui doivent durer. C'est de la mode, donc bien évidemment il y a des moments où vous ne voulez plus porter la chose. Mais ensuite, vous pouvez rouvrir l'armoire et la reporter avec plaisir. C'est ça Sonia Rykiel", explique Jean-Marc Loubier, le président de Sonia Rykiel.

Les défilés haute couture se déroulent à Paris jusqu'à jeudi 5 juillet, avec le défilé Sonia Rykiel dimanche à 11h, ou encore le défilé Givenchy à 20h.

Vous êtes à nouveau en ligne