Mode : une mère de famille conteste l'utilisation de son image par Benetton

Christelle N'Goïe a découvert par hasard son visage sur une campagne de pub de la marque. 

Son visage s'affiche partout en vitrines, sur les pulls, sur les T-shirts, Christelle N'Goïe, ex-mannequin, âgée aujourd'hui de 42 ans, vient de découvrir que son visage a été utilisé par Benetton. "Je l'ai appris par ma cousine qui m'a envoyé une photo et qui m'a demandé ce que je faisais là, explique-t-elle à France 3. Puis en entrant dans le magasin, elle a découvert que j'étais aussi sur des sacs, des t-shirts." Un cliché dont la marque n'aurait plus les droits depuis longtemps, affirme Christelle N'Goïe.

La justice va devoir régler ce litige

En 1998, la marque avait offert 500 francs à la jeune mannequin occasionnelle, pour l'utilisation du cliché pendant 10 ans. Aujourd'hui, elle a décidé d'attaquer Benetton en justice, ce qui peut coûter très cher à la marque explique l'un de ses avocats, Laurent Marchais : "Si sur une collection, il y a un tirage de 100 tee-shirts, de 100 cabas, de 100 sweat-shirts, la masse financière pour Benetton c'est plusieurs dizaines de millions d'euros."

Les négociations entamées il y a quelques jours entre l'ex-mannequin et la marque n'ont pas abouti. C'est désormais la justice qui va devoir régler ce litige.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne