La mode organise son retour en douceur et commence à repenser son futur

La communication d\'Eleven pour la réouverture de ces enseignes en mai 2020
La communication d'Eleven pour la réouverture de ces enseignes en mai 2020 (ELEVEN)

Les boutiques ouvrent timidement leurs portes, les marques poursuivent leurs actions solidaires et les jeunes talents essayent d'avoir de la visibilité en postulant à des concours. 

Après une parenthèse de deux mois en confinement, le monde de la mode reprend son cours. Certes des marques ont toujours été très présentes sur les réseaux sociaux et beaucoup se sont montrées solidaires mais les enseignes étaient fermées. Désormais, elles ouvrent en prenant de multiples précautions.

La situation est difficile aussi pour les jeunes créateurs qui ont eu peu d'occasions de faire connaître leur travail : pas de festivals de mode en avril, pas de salons professionnels en juin (reportés en septembre) et une Fashion Week masculine qui se tiendra en ligne en juillet. Ces jeunes pousses peuvent cependant encore postuler à des concours. 

Les enseignes ouvrent en prenant de multiples précautions

Après plusieurs semaines de fermeture, beaucoup de boutiques ouvrent de nouveau leurs portes en s'appuyant sur des préconisations sanitaires de base que sont les gestes barrières auxquels s'ajoutent d'autres précautions : nombre limité de clients dans l'enseigne, horaires aménagés, port du masque obligatoire, nettoyage du terminal de paiement, peu d’essayages de vêtements (mais retours gratuits et prolongés) et, si essayage, les produits sont retirés temporairement de la vente et font l’objet d’un traitement désinfectant...

Voir cette publication sur Instagram

Comme beaucoup, lundi on va reprendre le chemin du travail ! Merci pour toutes les commandes passées durant le confinement. Votre soutien sans faille nous aura permis d'éviter le pire à notre entreprise pendant cette période de crise❤ //ET MAINTENANT ?// Les commandes solidaires seront expédiées dès la semaine prochaine. La boutique rouvrira dès lundi, sur rendez-vous uniquement ! Le lien pour prendre rendez-vous est dans la bio. Nous avons pris cette décision afin d'éviter l'affluence et de limiter à 4 le nombre maximum de clientes dans la boutique. Chaque rendez-vous est limité à 30 minutes afin d'assurer un roulement. Un nettoyage des mains au gel hydroalcoolique sera obligatore à l'entrée de la boutique pour que vous puissiez toucher les articles l'esprit tranquille. Vous nous posez beaucoup de questions concernant le réassort. En fait, ça fait deux mois que nous n'avons rien pu produire et les ateliers et usines avec lesquels on travaille produisent exclusivement des masques en ce moment. Ils ne prennent plus les autres commandes. On espère que la situation se débloquera vers la fin du mois. En attendant, on a passé une commande de masques, vu que c'est la seule chose qu'ils peuvent produire en ce moment ‍♀️ Pour être honnêtes, on n'était pas plus emballés que ça par cette idée au départ, mais plutôt très pressés de lancer la collection été (qui va être magique ). Mais le temps passe, la prod est impossible et nos stocks se vident. Si on ne peut rien vendre, on court à notre perte. Et puis on est quand même spécialistes en accessoires de têtes au final ! Donc on a retroussé nos manches (Oui, même Bruno m'a aidé! ) et on a retravaillé le patron officiel d'Afnor pour qu'il enveloppe mieux le visage au niveau de la mâchoire et soit un peu plus grand en largeur (d'oreille à oreille)Les élastiques sont super souples et ne font pas mal. Bref, le résultat est très cool ! Ils sont fabriqués dans un atelier à Paris Et on les reçoit début de semaine prochaine si tout va bien On a choisi de reverser 10% de nos bénéfices au fond de solidarité d'urgence Covid-19 de l'AP-HP. Voilà, vous savez tout ! On a hâte de vous retrouver ❤

Une publication partagée par I N D I R A D E P A R I S (@indiradeparis) le

Outre la mise à disposition en drive des achats en ligne avec retrait de la commande à la boutique, certains marques (Jitrois, Roseanna...) proposent même la privatisation de la boutique sur rendez-vous. Une grande interrogation demeure : le consommateur va-t-il ressentir le besoin de courir les boutiques de la même façon qu'avant le confinement ? 

Des marques poursuivent leurs élans solidaires

Pendant toute la période de confinement, les marques se sont mobilisées pour aider. Cette chaîne de solidarité pour lutter contre la Covid-19 se poursuit encore post-déconfinement. Ainsi la maroquinerie Delvaux a lancé sur son site Ceci n'est pas une e-boutique les sacs miniatures (So British, Big Apple, Dolce Vita....) pour exprimer sa solidarité avec les autres pays touchés par la maladie, des sacs dont 20% des ventes sont reversées au Fonds de réponse solidaire Covid-19 mis en place par l'Organisation Mondiale de la Santé. La maître chemisier Figaret Paris a lui lancé un T-shirt solidaire dont l'intégralité des ventes sera reversée à l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris. Initié par les créateurs des labels Mansour Martin, Alexandre Blanc, LATER..., Mossi et Louis Gabriel Nouchi, le concours Utopies Nouvelles a dévoilé son gagnant : le photographe Clément Moussière dont la photo figurera sur un T-shirt  vendu jusqu'au 24 mai et dont les bénéfices seront reversés à la Fondation de France. Enfin, la maison Labiche fabrique des masques dont 100% des bénéfices sont reversés à l'association "Protège ton soignant".

Le concours Utopies Nouvelles a dévoilé son gagnant : le photographe Romain Laprade dont la photo figurera sur un T.shirt solidaire. Mai 2020
Le concours Utopies Nouvelles a dévoilé son gagnant : le photographe Romain Laprade dont la photo figurera sur un T.shirt solidaire. Mai 2020 (UTOPIES NOUVELLES)

D'autres s'interrogent sur leur avenir 

Cette période difficile va-t-elle amplifier des tendances et comportements déjà en marche, en ouvrant la voie a plus de sens et de qualité ? Cette crise peut-elle offrir un nouveau départ à la mode ? Il est peut-être encore trop tôt pour l'évoquer mais déjà des marques ont changé leurs habitudes. Tilli (service, de couturier à domicile) qui aide à upcycler/réparer/personnaliser un vêtement s'installe dans un corner au BHV jusqu'au 14 juin avec service de personnalisation de masques. C'est une nouvelle façon de consommer, d'éviter la surconsommation, la surproduction. Quant à la marque de fourrure vegan La Seine & Moi, elle a annoncé devenir 100% digitale pour supprimer les intermédiaires. Le créateur de cuir Jean-Claude Jitrois lui propose de réenchanter le futur dans un message sur Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Dear friends, We hope everything is well with all of you. We are going to enter in the new world of fashion together. At jitrois, our communication is getting richer and getting emotionally stronger For now, we are going to make a first step as we want to embody our digital complicity and to put back the human being at the center. From the 11th of May, we will offer you a new shopping experience in our Parisian boutique. We want to be closer to you with your safety and enjoyment in mind. We also want to hear from you as soon as possible, by video call or a simple phone call. Contact us via inbox. Let's dive into a new adventure together. With love, the jitrois team #jitrois #jitroisfromhome #jitroisklub #deconfinement

Une publication partagée par Official account of jitrois. (@jitroisparis) le

Jeunes pousses recherchent concours pour se faire connaître : Talents de Mode et OpenMyMed Priz

Les jeunes créateurs ont souffert d'un manque de visibilité pendant le confinement : les festivals de mode de Hyères et de Dinan, prévus en avril, ont été repoussés (le premier en octobre, le second en décembre). En marge de la Paris Fashion Parisienne se tiennent aussi des salons professionnels (Whos' Next,  Première Classe, Tranoi, Man/Woman, View et ceux consacrés à la lingerie...) qui peuvent intéresser les créateurs. Ceux de juin ont été reportés à la rentrée. Mais les jeunes pousses peuvent encore se tourner vers les concours. Deux sont ouverts. 

Créé en 2007 par le Village Des Créateurs (VDC), support d’accompagnement pour le développement économique des entreprises de la région Auvergne Rhône-Alpes, Talents de Mode stimule les marques émergentes à forte valeur entrepreneuriale en leur offrant les moyens concrets pour se développer de façon pérenne en France et à l'International. L'édition 2020 consacrée aux nouvelles marques est reportée à la rentrée et les inscriptions ont lieu jusqu’au 14 septembre. Le jury se réunira en octobre. Le concours ne s’adresse qu'aux entreprises de mode de moins de cinq ans d’existence. Seules les entreprises et micro-entreprises constituées entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2019 pourront être éligibles.






Voir cettepublicationsurInstagram

Lauréat du prix du jury du concours @talentdemode par le @villagedescreateurs, le @collectif_gamut fait partie des nouvelles marques à intégrer le Showroom Designers Apartment cette semaine dans le cadre de la Fashion Week de Paris ! #talentsdemode #marquedemode #contest #villagedescreateurs #createursmode #designersapartment

Une publication partagée par Talents de Mode (@talentsdemode) le 

Le concours OpenMyMed Prize 2020-21 destiné aux jeunes entreprises de mode est maintenu. Un accompagnement rendu possible à distance par la Maison Mode Méditerranée, qui a choisi d’adopter une formation mixte associant distanciel et présentiel pour la réalisation de sa MMM Fashion Academy. La première partie en distanciel permet aux experts d’effectuer un e-coaching notamment avec des créateurs installés dans neuf pays différents. La seconde partie en présentiel à Marseille, prévue en juin 2020; a été reportée à l'automne. 

Voir cette publication sur Instagram

Lauréat OpenMyMed 2020-21 : @ahmedamerofficial Liban Graphic Design : @oceanelunven

Une publication partagée par Maison Mode Méditerranée (@maisonmodemediterranee) le

Vous êtes à nouveau en ligne