L'art du tricot devient un loisir tendance

France 3

C'est une activité antistress qui devient tendance. À l'occasion de la journée mondiale du tricot, ce samedi 18 juin, France 3 est allée à la rencontre de tricoteuses enthousiastes à Évreux (Eure).

Pour Dominique c'est un rituel : passer une à deux fois par semaine à la boutique du point K.Lin histoire de s'approvisionner en laine ou pour parler tricot tout simplement. "Tricoter m'apporte du plaisir et la joie d'offrir des cadeaux maison", explique la tricoteuse. Il y a un an, la propriétaire des lieux, Karine, a eu l'idée de créer des cafés tricot. Trois fois par semaine, plusieurs établissements de la ville reçoivent des championnes de la maille à l'endroit, des expertes de la maille à l'envers. 

Nouveau concept des cafés tricot

"Ça revient à la mode. Quand on ouvre des magazines, on voit tous les modèles avec des tricots sur eux, que ce soient des accessoires ou des vêtements", confie une amatrice de tricot. Le tricot est donc tendance et pas uniquement réservé aux vieilles dames. Il y a celles qui découvrent l'activité autour d'un café et les autres qui n'attendaient que ça. "J'ai déjà fréquenté un café tricot à Londres avec des gens de tous âges ainsi qu'à Paris à Opéra", s'enthousiasme une femme. Cendrine Armani a été une pionnière en proposant des livres sur l'art du fil dans tous ses états il y a 18 ans. Sa mission : rendre accessibles des techniques orales qu'elle a apprises auprès de sa grand-mère.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne