Hubert de Givenchy, un mythe de la haute couture, est mort

France 3

Il était une marque, une griffe à lui tout seul, à tel point qu'Hubert de Givenchy, décédé ce lundi 12 mars à 91 ans, était devenu Givenchy. Audrey Hepburn était sa principale égérie.

Du haut de ses deux mètres, il était un géant, le gentleman de la mode, l'incarnation de l'élégance à la française. Le talent d'Hubert de Givenchy se révèle dès son premier défilé en 1952. À 25 ans, le jeune couturier libère la femme corsetée de l'après-guerre. La silhouette est mise en valeur, à la fois chic et désinvolte. Le coup de pouce du destin vient d'Hollywood un an plus tard lorsqu'une jeune actrice, Audrey Hepburn, lui demande de l'habiller. C'est le début d'une très longue collaboration.

Pas d'héritier

Grâce à elle, Givenchy devient le couturier préféré des riches Américaines. Lauren Bacall, Elizabeth Taylor ou Jackie Kennedy se laissent elles aussi séduire par ce style classique sans extravagance et indémodable. En 1995, son ultime défilé se termine par un hommage à ses 80 ouvrières. Avec panache et élégance, Givenchy se retire, taraudé par un seul regret, celui de n'avoir pu trouver un disciple à qui transmettre son savoir-faire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne