Trois marques expliquent leur choix du quartier du Vertbois, nouvel épicentre parisien de la mode

Boutique Front de Mode dans le quartier du Vertbois à Paris
Boutique Front de Mode dans le quartier du Vertbois à Paris (FRONT DE MODE 2018)

Depuis deux ans, le quartier du Vertbois multiplie les initiatives pour se réinventer. Catalyseur d’inspiration et haut lieu de la créativité parisienne, les marques de mode y proposent leurs produits les plus avant-gardistes et leur savoir-faire unique. Au fil des mois, le lieu s’ouvre aux créateurs. Rencontre avec trois d'entre eux : Sakina M’Sa, Sandrine et Vincent Bergerat ainsi qu'Annelise Michelson. 

Après la désillusion de la Jeune rue (projet gastronomique et culturel réunissant les meilleurs savoir-faire au service de l’agriculture vertueuse), le quartier du Vertbois montre aujourd'hui un nouveau visage. La plateforme participative People of Vertbois, fer de lance de cette renaissance, vise à faire de ce quartier un catalyseur d’inspiration et un haut lieu d’une créativité parisienne fédératrice s’adressant aux passionnés d’innovation en quête d’excellence.

Situé entre la place de la République et le musée des Arts et Métiers, il encadre les rues du Vertbois, Volta, Vaucanson, Notre-Dame de Nazareth et Montgolfier. Il accueille de plus en plus d’initiatives créatives, de commerces innovants, de rendez-vous culturels avec les expositions programmées par les galeries environnantes et des événements organisés lors des Fashions Weeks.

Carte du quartier du Vertbois dans le marais à Paris 
Carte du quartier du Vertbois dans le marais à Paris  (PEOPLE OF VERTBOIS)

Sakina M’Sa chantre de la mode durable avec Front de mode

Créée en 2002, la marque éponyme Sakina M'sa habille les femmes en quête d'une expérience jeune créateur. La créatrice des marques Sakina M'Sa et Blue Line (sa collection où elle détourne les matériaux) est une partisane de la mode solidaire et du développement durable qui sont, pour elle, indissociables. A ses débuts, la créatrice monte un projet de mode solidaire où des femmes participent à ses ateliers de tissu social. Elle reçoit le Grand Prix de la Création de la Ville de Paris, le Grand Prix de la Biennale du Design de Saint Etienne, le Prix de la Fondation Kering pour la Dignité et le Droit des Femmes et est Lauréate des Bourses Entrepreneurs Sociaux de la Fondation Kering. Son choix de faire de l’éthique en France se concrétise en 2015 avec l'ouverture du multimarques Front de mode au 42 rue de Volta. Cette plateforme collaborative se veut un "manifeste pour un écosystème de la mode au XXIe siècle". 50 créateurs y conjuguent leur création avec au moins un des trois piliers du développement durable : approche sociale de la production, respect de l'environnement dans le choix des matières, ambition sociétale et culturelle dans leurs rapports aux personnes. Ici se côtoient de la mode, des cosmétiques bio, un espace maison et dégustation ainsi que des expositions et des workshop créatifs.  

La créatrice Sakina M\'SA à l\'origine du concept-store Front de mode dans le quartier du Vertbois à Paris
La créatrice Sakina M'SA à l'origine du concept-store Front de mode dans le quartier du Vertbois à Paris (DR/PEOPLE OF VERTBOIS/2018)

Que vous apporte l’installation dans le quartier Vertbois ?
"Nous sommes installés rue Volta depuis un moment. Ce qui nous a intéressé est d’être dans un endroit qui était un petit oasis où on a le sentiment de participer à quelque chose qui n’existe pas ailleurs. Ce que ça m’a apporté, c’est d’être dans un endroit où on peut suivre mais aussi ne pas suivre. J’ai ce sentiment que ce quartier est un lieu où l'on construit, où l'on devance et l'on est précurseur. C’est un quartier qui raconte une nouvelle donne, une nouvelle histoire au niveau de la consommation, de l’expérience client et même au niveau de tout ce qui se mélange en terme de produits portés, mangés ou regardés. Ici il y a de très belles galeries avec des curations extraordinaires, toujours très pointues, et de très belles épiceries et de très bons restaurants. Je trouve que ça sent bon. Tous les gens que je rencontre connaissent le quartier, l’aiment et sentent qu’il y a quelque chose qui est en train de s’écrire, quelque chose de sympa. C’est ce qui m’a attirée dans ce quartier."

Boutique Front de Mode dans le quartier du Vertbois à Paris
Boutique Front de Mode dans le quartier du Vertbois à Paris (PEOPLE OF VERTBOIS)

Quelles sont les bonnes et les mauvaises surprises ?
"Quand je suis arrivée (en 2015), c’était la fin du projet de la Jeune rue. C’était en train de se terminer. Je crois que l'on a vécu quelque chose de profondément injuste : en tant que nouveaux commerçants, qui ne faisions pas partie de ce projet, nous avons subi une aura pas cool d’un précédent projet qui n’a pas eu lieu alors que, soit nous venions de nous installer, soit nous étions installés depuis longtemps. Je pense que c’est ce qui n’a vraiment pas été cool pour nous. Mais ce qu’il y a d’intéressant, c’est que nous travaillons tous dans la mode et ce qui a été hier n’est pas demain. Nous construisons à travers le quartier une nouvelle aventure : le présent est intense et créatif. Je suis hyper heureuse d’être dans ce présent-là, qui construit ce nouveau parcours de consommation et une nouvelle histoire qui est assez passionnante."

Sandrine et Vincent Bergerat d'Ambassade-Excellence engagés dans le luxe made in France 

Amoureux du savoir-faire français basé sur une production éthique et désireux de promouvoir cet art de vivre, Sandrine et Vincent Bergerat ont créé Ambassade-Excellence en 2014, devenu une figure de proue du luxe made in France. Après un magazine digital en 2015 et un e-shop en 2016, la marque s’est installée au 18 rue du Vertbois en décembre 2018. Ici on trouve une cinquantaine de griffes mode, beauté, accessoires, maison et gastronomie dont la fabrication et les matières premières sont exclusivement françaises. S’offrir une de ces créations permet de participer activement à la préservation du rayonnement patrimonial, garantissant la conformité des produits aux normes du territoire et veillant au respect des législations en termes de sécurité, de conditions de travail et d’emploi.

Favoriser l’excellence française limite l’impact environnemental de notre consommation : un vêtement fabriqué en France et destiné au marché national est moins polluant que ceux fabriqués à des milliers de kilomètresSandrine et Vincent Bergerat

Sandrine et Vincent Bergerat, fondateurs d\'Ambassade-Excellence, dans le quartier du Vertbois, en 2018
Sandrine et Vincent Bergerat, fondateurs d'Ambassade-Excellence, dans le quartier du Vertbois, en 2018 (PEOPLE OF VERTBOIS)

Que vous apporte l’installation dans le quartier Vertbois ?
"L’installation dans le quartier Vertbois nous permet de présenter en 3D ce que nous avons développé sur le web depuis 4 ans. Ce qui nous a particulièrement attiré dans le projet Vertbois est le fait de faire partie d’un collectif qui partage nos valeurs. Nous sommes très attachés à promouvoir une offre sélective (savoir-faire français) et très différente de tous ce que l’on peut trouver ailleurs dans Paris. La promesse de Patrizia (l'investisseur immobilier, ndlr) de développer un quartier axé sur les savoir-faire et de construire le redéploiement du quartier grâce à des marques différenciantes, nous a séduit."

Jeans dans la boutique Ambassade-Excellence (18, rue du Vertbois) à Paris
Jeans dans la boutique Ambassade-Excellence (18, rue du Vertbois) à Paris (CHRISTOPHE BOUQUET)

Quelles sont les bonnes et les mauvaises surprises ?
"Nous découvrons avec plaisir une clientèle de quartier très en demande d’une offre authentique, pérenne et unique. Les touristes semblent eux aussi sensibles à un positionnement du quartier, très différent de ce qu’ils peuvent trouver ailleurs."

Annelise Michelson et ses bijoux sculpturaux made in Paris

C’est dans cet écrin moderne intimiste et décalé que les bijoux de la créatrice parisienne trouvent leur place au 7, rue du Vertbois. Ici Annelise Michelson propose ses créations signatures et en exclusivité ses premiers bijoux de cheveux. Avec des collections pensées comme de véritables petites sculptures singulières, elle partage son amour du bel objet, hérité de sa passion pour l’architecture et le design. La créatrice, qui allie son talent au savoir-faire des meilleurs artisans de la place Vendôme à Paris, veut participer à la valorisation et la préservation d’un artisanat français. 

La créatrice de bijoux Annelise Michelson, installée dans le quartier du Vertbois à Paris depuis mars 2019
La créatrice de bijoux Annelise Michelson, installée dans le quartier du Vertbois à Paris depuis mars 2019 (ZELINDA ZANICHELLI)

Que vous apporte l’installation dans le quartier Vertbois ?
"Le quartier Vertbois porte une histoire qui s’inscrit pour moi dans le passé, dans le présent et dans le futur. Certains des artisans, avec lesquels nous travaillons depuis toujours, ont leurs ateliers tout près de ma nouvelle boutique. C’est cette cohérence qui nous a séduits. Nos équipes et moi-même sommes très attachés au made in France et au produit local. Proposer à nos clients de nous retrouver dans ce quartier, c’est aussi les inviter à plonger dans notre écosystème en quelque sorte. Ainsi, nous pouvons pour la première fois présenter notre univers et l’ensemble de nos collections dans un espace qui nous ressemble et qui nous plaît. C’est cohérent. Beaucoup de Parisiens viennent nous rencontrer, mais nous nous adressons également à une clientèle internationale qui est curieuse de cette histoire".

La boutique AnneliseMichelson dans le quartier du Vertbois à Paris, mars 2019
La boutique AnneliseMichelson dans le quartier du Vertbois à Paris, mars 2019 (SEBASTIEN VERONESE/ANNELISE MICHELSON)

Quelles sont les bonnes et les mauvaises surprises ?
"S’agissant de la partie la plus confidentielle du Marais, nous avons le plaisir d’être au cœur d’un Paris dynamique est bouillonnant tout en bénéficiant d’un charme, d’une douceur et d’une authenticité qui se perdent parfois sur des axes plus populaires. Cette ambivalence nous demande d’être adaptables. Vertbois est une destination, pas un lieu de passage, c’est la qualité et non la quantité étourdissante qui noie certaines marques. Cette boutique est une première expérience pour nous. Il était donc important de pouvoir s’exprimer clairement, de créer du lien avec nos clients. Nous organisons régulièrement via la page Instagram de la marque des rendez-vous spéciaux le week-end et nous avons de bons retours. Finalement, il est difficile de parler de bonne ou de mauvaise surprise. Il y a simplement de belles choses à construire, et c’est ce à quoi nous nous employons chaque jour avec beaucoup de satisfaction et d’entrain !"

Vous êtes à nouveau en ligne