Marine Serre, Ottolinger et CMMN SWDN : écoutez en podcast ces jeunes créateurs qui défendent depuis toujours la planète

Marine Serre pap printemps-été 2020 à la PFW, le 24 septembre 2019
Marine Serre pap printemps-été 2020 à la PFW, le 24 septembre 2019 (THOMAS SAMSON / AFP)

Parmi les jeunes griffes présentes à la Paris Fashion Week, certaines sont engagées, depuis longtemps, pour une mode bonne pour la planète. Découvrez-les en cette période de confinement dans ces trois podcasts audio qui révèlent leur univers

Ces "catwalk calling", podcasts audio enregistrés en 2019 par la Fédération de la haute couture et de la mode avant l'épidémie de coronavirus, permettent de découvrir l'univers de ces créateurs qui font la mode de demain. 

>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie en France dans notre direct

Marine Serre, Ottolinger et CMMN SWDN expliquent leur façon de travailler et leur engagement, et même pour certains envisagent l'avenir. 

Marine Serre : "L'apocalypse est déjà là"

Pour la créatrice française, prix LVMH 2017, la mode passe plus que jamais par "l'upcycling" affirmait-elle lors de la PFW présentant le printemps-été 2020. "L'apocalypse est déjà là": Marine Serre a mis en garde le 24 septembre 2019 sur le réchauffement climatique catastrophique, lors d'un défilé où la moitié des vêtements étaient en upcycling, un recyclage haut de gamme (voir photo de Une, masque anti-pollution qui n'était donc pas lié à l'époque au coronavirus). De la fumée noire s'échappait au-dessus du podium couleur pétrole installé en pleine nature à l'hippodrome d'Auteuil pour ce show baptisé Marée Noire.

Ottolinger : "On ne peut plus justifier toute cette surproduction et la consommation effrénée"

En mars 2019, lors de la PFW présentant l'automne-hiver 2019-20, la marque berlinoise Ottolinger retravaillait les vêtements existants et les surplus de stock pour créer des pièces futuristes et streetwear. "On ne peut plus justifier toute cette surproduction et la consommation effrénée", rapportait alors Cosima Gadient, l'une des fondatrices de la marque. "Beaucoup a déjà été fait dans la mode. Pour faire quelque chose de nouveau, nous découpons un vêtement et le réassemblons à notre manière", déclarait aussi sa partenaire Christa Bosch, en soulignant qu'on peut donner ainsi une seconde vie à un T-shirt ou une veste préférée. "Vous pouvez découvrir des choses étonnantes, la doublure et les coutures qui peuvent vous donner des idées", expliquait-t-elle.

CMMN SWDN : "Portez-le, déchirez-le et réparez-le et repeignez-le à nouveau"

En mars 2019 lors de la PFW présentant l'automne-hiver 2019-20, le couple suédois Emma Hedlund et Saif Bakir, à l'origine de la marque CMMN SWDN, invitait quant à lui les consommateurs et les créateurs à trouver "la beauté et le charme" dans les vêtements usés et déchirés. "Comme nous ne fabriquons plus avec nos mains, les vêtements ont perdu leur valeur et sont facilement remplacés", déclarait Emma Hedlund. "Pourtant nous avons tous une veste préférée, un T-shirt ou un jean que nous souhaiterions porter à jamais. Nous devons ralentir un peu, réfléchir à ce que nous portons et prendre soin de nos vêtements". Son conseil : "Portez-le, déchirez-le et réparez-le et repeignez-le à nouveau".

Vous êtes à nouveau en ligne