Magie : la nouvelle tendance

Prestidigitation, illusion, mentalisme : les spectacles de magie se multiplient et séduisent de plus en plus. Il est même possible désormais de passer un diplôme de magie. 

Trois fois par semaine, il remplit le Palais des glaces, à Paris. Tombé dans la marmite de la magie quand il était petit, Gus, 29 ans a fait de sa passion son métier. "On est passé dans une nouvelle sorte de magie, où il y a un côté plus stand-up, humoristique, et les gens viennent se marrer dans les spectacles de magie, donc ça fait du bien. Après oui, il y a un effet de mode, pourvu que ça dure", confie le magicien Gus. Dans les années 1980, David Copperfield faisait entrer la magie dans une nouvelle ère. Et puis le cinéma s'en est emparé, et les spectacles se sont multipliés. 

Un BAC +2 de magie reconnu par l'État

Depuis septembre, dans une petite salle au cœur du 4e arrondissement de Paris, une dizaine d'élèves vient se frotter aux techniques d'Alexandra Duvivier, directrice de l'école Double Fond. Dans quelques mois, son école délivrera le tout premier diplôme de magie reconnu par l'Etat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne