VIDEO. "Yann Moix ne sait rien de moi" : Laurent Ruquier lit le droit de réponse du frère de l'écrivain dans "On n'est pas couché"

Ce droit de réponse a été accordé par France 2 à Alexandre Moix après les propos de son frère deux semaines plus tôt sur le plateau de la même émission. 

Le feuilleton Yann Moix connaît-il son dernier épisode ? Samedi 14 septembre, Laurent Ruquier a lu à l'antenne, lors de la diffusion de l'émission "On n'est pas couché", le droit de réponse accordé par France 2 au frère de l'écrivain, Alexandre Moix. Les deux hommes se disputent par médias interposés depuis la sortie du dernier roman de Yann Moix, Orléans, dans lequel ce dernier affirme avoir été victime de sévices familiaux. Or, Alexandre Moix assure que c'est son aîné qui a été un "tortionnaire" et qu'il a fait passer pour siennes les violences qu'il lui a infligées dans leur enfance.

Invité le 31 août de l'émission de France 2, Yann Moix avait vigoureusement démenti, déclarant que son frère "s'est bâti un récit pour pouvoir survivre à ce qu'il a vu : il a assisté pendant toute notre vie aux sévices, aux tortures que j'ai subis". C'est dans ce cadre-là qu'intervient le droit de réponse donné deux semaines plus tard à Alexandre Moix.

"Des assertions graves et totalement infondées"

Voici sa déclaration, lue par Laurent Ruquier : "Lors de l'émission 'On n'est pas couché' du 31 août dernier, mon frère, Yann Moix a indiqué que je me serais 'rapproché de l'extrême droite à un moment de ma vie' et que je 'continuerais à fréquenter' aujourd'hui cette mouvance. En outre, il a supposé que j'aurais fourni à des 'gens malintentionnés d'extrême droite' ses textes et dessins antisémites et négationnistes et qu'ainsi, j'aurais eu un rôle à jouer dans ses récents déboires. Je considère que ces assertions, sont graves et totalement infondées, et sont donc inacceptables. Yann Moix ne sait rien de moi. Mes opinions, ma vie, tout lui est étranger et c'est très bien ainsi. Compte tenu de la gravité de cette affaire, il ne saurait y avoir d’arrangements avec la vérité."

Vous êtes à nouveau en ligne