"Millénium 6, La fille qui devait mourir" : dénouement de la série culte le 22 août en librairie

Couverture de \"La fille qui devait mourir\", David Lagercrantz
Couverture de "La fille qui devait mourir", David Lagercrantz (Actes Sud)

Scandales politiques, drames intimes et haine en vitrine sur les réseaux sociaux… Le sixième et dernier tome du best-seller mondial "Millénium" s'annonce saignant.

Le sixième et dernier tome de la série noire Millénium, paraîtra le 22 août 2019  chez Actes Sud. Un des évènements annoncés de la rentrée littéraire 2019, La fille qui devait mourir clôturera la célèbre série lancée à titre posthume en 2005 par Stieg Larsson, disparu en 2004 et reprise, non sans polémiques, par David Lagercratz en 2015.

Cet ultime opus commence avec un cadavre. Un homme est retrouvé mort dans un parc du centre-ville, doigts et orteils amputés. La victime a tout d'un SDF mais les autorités n'arrivent pas à l'identifier. Plusieurs témoins l'ont entendu délirer à propos du ministre de la défense suédois. Fredrika Nyman, le médecin légiste, prend contact avec Mikael Blomkvist. Intrigué par cette affaire, le journaliste aurait bien besoin de l'aide de Lisbeth Salander, mais son amie est injoignable, expatriée à Moscou pour régler ses comptes avec sa sœur Camilla…

"Coktail redoutable"

Les trois premiers tomes de la série, signés Stieg Larsson se sont vendus à plus de 80 millions d'exemplaires dans le monde. Le succès ne s'est pas démenti avec les tomes suivants, signés Lagercrantz, Millénium 4 Ce qui ne me tue pas (Actes Sud, 2015), et Millénium 5, La fille qui rendait coup pour coup (2017), vendus également à des millions d'exemplaires dans une cinquantaine de pays.

Presque 15 ans après le premier tome de ce qui aurait dû rester une trilogie de Stieg Larsson, ce 6e et dernier opus de la série reprise par Lagercrantz offre un "grand final", annonce l'éditeur, promettant "un cocktail redoutable de scandales politiques, jeux de pouvoir à l’échelle internationale, technologies génétiques, expéditions en Himalaya et incitations à la haine qui polluent l’Internet et qui trouvent leurs origines dans des usines à trolls en Russie".  

Couverture de \"La fille qui devait mourir\", David Lagercrantz
Couverture de "La fille qui devait mourir", David Lagercrantz (Actes Sud)

Millénium 6 La fille qui devait mourir, de David Lagercrantz, traduit du suédois par Esther Sermage (Actes Sud – 320 pages, parution le 22 août)
Parution simultanée de Millénium 6 en livre audio et de Millénium 5 dans la collection poche d'Actes Sud (Babel).   

Vous êtes à nouveau en ligne