Le Salon du livre Jeunesse de Montreuil fait l'éloge de la lenteur et dévoile les sélections de ses Pépites

L\'affiche du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine Saint-Denis, et photo du salon en novembre 2017
L'affiche du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine Saint-Denis, et photo du salon en novembre 2017 (JACQUES DEMARTHON / AFP et SLPJ Affiche)

Cette grande fête de la lecture pour la jeunesse fête ses 35 ans en faisant l'éloge de la lenteur, avec en grande invitée, L'Ile de la Réunion. 

La 35e édition du Salon du livre et de la presse Jeunesse en Seine-Saint-Denis se tiendra à Montreuil du 27 novembre au 2 décembre 2019. Pour fêter cet anniversaire, les organisateurs du salon ont décidé de faire l'éloge de la lenteur. 

Sylvie Vassallo : "Il est urgent de ralentir"

"Cette année nous avons voulu mettre l'accent sur l'international", souligne Sylvie Vassallo, ajoutant qu'"un invité sur 10 parmi les 250 auteurs invités est d'origine étrangère". Le Salon inaugure également de nouveaux partenariats avec douze ambassades, des instituts culturels et des fondations étrangères qui oeuvrent pour la mise en valeur de la littérature jeunesse. Au programme également, sur les différentes scènes du Salon, des rencontres, des débats, des expositions. 

Un nouveau prix et une boussole

Cette année, en plus des Pépites qui récompensent des ouvrages, le salon lance un nouveau prix, qui mettra en lumière un ou une auteure "pour la force de l'ensemble son oeuvre destinée à la jeunesse", a annoncé Sylvie Vassallo, directrice du salon, lors de la présentation au ministère de la Culture de l'édition 2019. Baptisé "La grande Ourse", ce prix sera décerné par l'équipe de Montreuil et par sa nouvelle présidente Ramona Badescu, qui succède à Christophe Honoré à ce poste. "Nous affirmons ainsi un regard subjectif, mais professionnel", ajoute Sylvie Vassallo. L'auteur sera soutenu et accompagné durant toute l'année.

Le salon innove aussi avec le lancement d'une "boussole de la littérature jeunesse", baptisé Kibookin, comme le réseau du même nom, et présenté comme le "premier site de prescription dédié à la littérature jeunesse". Un site de référence, sur lequel les enfants et les ados, mais aussi les professionnels, enseignants, bibliothécaires, pourront retrouver des conseils de lecture, des chroniques, des bonus pour en savoir plus sur les coulisses de la création littéraire jeunesse (interviews d'auteurs, vidéos).

Grande invitée : L'Ile de la Réunion

Marquée comme le département de la Seine-Saint-Denis par de grande inégalités, mais aussi par "une grande énergie et une grande créativité", souligne Sylvie Vassallo, L'île de la Réunion sera la grande invitée de cette édition 2019. "La littérature de l'Océan indien évoque à la fois la particularité insulaire et l'appel au large", remarque le communiqué de presse.

Terre de métissage, et "d'agilité linguistique et culturelle qui ouvre à l'autre, aide à vivre, à accepter les différences et à intégrer sans vergogne les mélanges de vocabulaires et de références", La Réunion sera présente au salon à travers ses auteurs, ses éditeurs, des rencontres, et des dédicaces. 

Du nouveau du côté des Pépites

En plus des trois Pépites décernées chaque année (Livres illustré, Bande dessinée et Fiction ado), une nouvelle catégorie fait son entrée, la Pépite de la Fiction Junior. Cette nouvelle catégorie doit mettre en lumière les premières lectures. 

La sélection a été annoncée. Les lauréats de chaque catégorie seront choisis par des jurys d'enfants et d'adolescents, sélectionnés par France Télévisions, partenaire du Prix. Une Pépite d'Or sera également décernée, choisie parmi les quatre catégories par un jury de professionnels. Autre nouveauté côté Pépites, elles devraient cette année être dotées. "Au moins deux mille euros pour les Pépites et 3000 euros pour la Pépite d'or", confie Sylvie Vassallo.

Voici les sélections des quatre catégories pour les Pépites 2019

Livre illustré

- Cap !, de Loren Capelli (éditions Courtes et Longues) 
- Le Grand Serpent d’Adrien Parlange (Albin Michel jeunesse) 
- Kaléidoscopages, de Delphine Perret (Rouergue) 
- Kiki en promenade de Marie Mirgaine éditions (Les fourmis rouges) 
- Midi pile de Rébecca Dautremer (éditions Sarbacane)
- Poppeup ! de Benoît Jacques Benoît (Jacques Books)    

Fiction junior

- Akita et les grizzlis, de Caroline Solé, et Gaya Wisniewski (L’école des loisirs)
- L'Avorton d’Adrien Cadot (Thierry Magnier éditions) 
- Babïl, de Sarah Carré (éditions Théâtrales jeunesse) 
- Hamaika et le poisson, de Pierre Zapolarrua et Anastasia Parrotto (MeMo) 
- Par la forêt / Par le lac, d’Alex Cousseau et Marta Orzel (Rouergue) 
- La Vieille Herbe folle de Jo Witek et Léo Poisson (éditions du Pourquoi pas ?)   

Bande dessinée

- Boule de feu, de Anouk Ricard et Étienne Chaize (éditions 2024) 
- K.O à Cuba, de Camille de Cussac (Thierry Magnier)
- Les Mystères de Jeannot et Rébecca, de Lucas Méthé et François Henninger (L'Atelier du poisson soluble) 
- Pipistrelli de Charlotte Pollet (Biscoto)
- Sabre, d’Éric Feres (Dargaud) 
- Les Vermeilles de Camille Jourdy, chez Actes Sud BD  

Fiction Ado

- L'Année des pierres de Rachel Corenblit (Casterman) 
- Le Dernier de la plaine, de Nathalie Bernard (Thierry Magnier éditions) 
- Lou après tout, Le Grand effondrement, de Jérôme Leroy (éditions Syros) 
- Rumeur, de Thomas Lavachery  (L'école des loisirs) 
- Sans foi ni loi de Marion Brunet (PKJ)
- Si l'on me tend l'oreille de Hélène Vignal (Rouergue)

Les Pépites seront remises à l'inauguration du Salon, le 27 novembre 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne